play pause load
-

The Legend of Zelda : Breath of the Wild - Le renouveau de la franchise ?

Fan de la première heure révolté par ce titre un brin provocateur, jeune (ou pas) arpenteur du net au clic aguicheur… Qu’importe, bienvenue à toi ! Ton fidèle rédacteur jeux vidéo reprend les rênes et lève le rideau de cette nouvelle saison avec quelques mots concernant celui qui promet bien des choses et pour cause, on en attend énormément de lui, je parle bien entendu de The Legend of Zelda : Breath of the Wild !

©dualshockers.com

Haïssez-moi, jetez-moi des pierres mais je l’avoue : je n’ai jamais été un fervent adepte des aventures de Link, tant s’en faut. Si loin de moi la simple idée de remettre en question la qualité (de la plupart) des titres, c’est seulement cette absence d’une once, d’un quelconque grain de folie qui leur fait tant défaut à mon sens. Parmi les derniers softs sortis, je regrette amèrement de constater encore et toujours ce même manquement à l’audace, tant au niveau des thèmes abordés que du gameplay proposé… Et à la suite d’un si grand nombre d’années d’exploitation et de surenchères de la part de Nintendo, dans le seul but de nous vendre la énième mouture 3DS de leur licence "à fric", nous étions en droit, aussi bien fidèles que fraîchement convertis, d’exiger enfin un rien d’innovation et d’exotisme. Il semblerait bel et bien que cela soit sur la bonne voie…

 

La formule Nature et Découvertes, 

Liberté, tel semble être le mot d’ordre instauré par la firme nipponne. Plaines à perte de vue et collines mises à nue pour notre plus grand plaisir, il semblerait bien que la carte soit immense et que l’on nous réserve quelques bonnes heures d’escapades par-delà les montagnes, non sans rappeler un certain Shadow of the Colossus soit dit en passant. Néanmoins, sans pour autant sembler défaitiste et connaissant les capacités techniques de la Wii U, la question du rendu final demeure et les rares chanceux ayant eu l’occasion de poser leurs vilaines papattes sur le bestiau ne sont pas forcément convaincus…

©wall.alphacoders.com

Résolution limitée, frame rate toussotant et graphismes de la génération précédente sont bien souvent des constats qui se multiplient. Bien sûr, ce ne sont là que des avis forgés au gré d’un premier contact, le titre est encore en développement et aura suffisamment de temps pour nous offrir une expérience très honorable d’ici mars 2017. D’autant plus que le studio se pare d’un atout de taille en faisant montre une fois de plus de son savoir-faire créatif, présentant une direction artistique tout bonnement sublime ! Au-delà du simple "cache-misère technique", c’est une toute nouvelle identité que le géant japonais offre à son petit protégé, et cette même volonté se ressent en de multiples aspects du soft.

À consommer sur place…

©unpauseasia.com

À l’orée d’une nouvelle épopée, soyez certains que Nintendo a su innover. Ayant glané ici et là quelques nombreuses bonnes idées extraites tout droit d’autres titres à succès, vous reconnaîtrez sans mal certaines mécaniques qui vous sont déjà familières… La série des Monster Hunter en est l’inspiration la plus flagrante ; lorsque Link se met aux fourneaux, un sample rythmé de quelques secondes signalant la bonne cuisson des aliments se joue. Ainsi, les différentes recettes (qu’il vous sera d’ailleurs possible de rater) seront à réaliser grâce aux matières premières récoltées dans les plaines d’Hyrule et vous confèreront des bonus à usages et intérêts différents, dont une sorte de "boisson chaude" qui vous permettra de moins vous les cailler lors de vos vagabondages dans les glaciers. Une référence évidente à MH, une fois de plus.

Dans le même ordre d’idée, il sera également possible de chasser et de pêcher afin de vous nourrir ou de confectionner un nouvel attirail au jeune Link, customisable à souhait. D’ailleurs, comme vous le savez sans doute, ce dernier se pavanera désormais avec un arc multifonctions capable de décocher plusieurs types de flèches ainsi qu’un set d’armes qu’il vous faudra renouveler au fil de l’usure de votre matériel mais qui se révèle plus fourni que lors des précédents opus. Bien utile en situation de crise face aux hordes de bokoblins mais également lors de vos visites de donjons ainsi que de combats face aux boss, qui seront également de la partie. Fidèles à eux-mêmes, ils proposeront aussi un défi plus corsé qu’à l’accoutumé en l’échange de récompenses qui en valent la chandelle.

Ou à emporter partout avec la Nintendo Switch !

©gamekult.com

Si l’on dit enfin adieu à la 2D (voire 2D isométrique, si Mr Kimishima le veut #ComprendraQuiPeut) pour cet épisode, c’est également l’occasion pour les développeurs de nous proposer une autre approche du jeu, bien plus aérienne et verticale. Vous l’aurez compris, je parle ici du tout nouveau, tout frais, sytème d’escalade. En effet, il vous sera possible de vous hisser au sommet de quasiment tout et n’importe quoi (on se demande même comment Link parvient à trouver des prises parfois…) par la seule force de vos mimines, puis de planer de collines en collines à l’aide du parapente fourni en kit avec la besace de tonton Link, qui n’est pas sans rappeler un certain Sly d’ailleurs. Et vu que l’aspect Asssassin’s Creed ne semblait pas suffisamment prononcé, vous aurez désormais l’opportunité d’aborder les conflits armés d’une façon beaucoup plus discrète, tout en finesse et en roublardise...

Étrange choix de la part de l’éditeur japonais que de vouloir se mettre subitement à la page en allant cueillir maints idées et concepts auprès d’ambassadeurs du monde vidéoludique… Est-ce mû par une réelle volonté de proposer quelque chose de nouveau aux fans, quitte à les dépayser complètement ? Ou est-ce davantage dans un souci économique, afin d’ouvrir la licence à un plus vaste panel de joueurs, d’en engranger les bénéfices, puis de filer en douce sans demander son reste ?

 

Quoi qu’il en soit il nous faudra encore patienter pour le savoir car pour rappel, la sortie de Breath of the Wild n’est prévue qu’en mars prochain, officiellement du moins… En effet, de nombreux posts sur le web font état d’une sortie en été 2017. Si l’on en croit cette fuite, le titre ne ferait donc pas parti du catalogue de jeux présents à la sortie de la Nintendo Switch, la nouvelle console de la firme éponyme et dont Eva, votre rédactrice high-tech en chef, vous a gratifié d’un article à ce sujet la semaine passée !

 

/!\ L’information n’ayant pas encore été confirmée, veillez à prendre cette date avec des pincettes en l’état actuel des choses… /!\

 

Sur ce, nous nous retrouverons très prochainement mais en attendant… Bisouw !

Jérémy BESSONIES