play pause load
-

Final Fantasy XV, bientôt sur nos consoles !

Dix ans après son annonce, le développement de Final Fantasy XV (anciennement Final Fantasy Versus XIII) touche à sa fin et se livrera pleinement à nous le 30 septembre prochain.

Décidément, le Japon n’a de cesse de faire parler de lui ses derniers temps et ce n’est pas l’ami Marc qui dira le contraire. À la suite de la sortie prochaine de Monster Hunter, ce sera au tour de Final Fantasy XV de s’inviter sur nos Xbox One et PS4 respectives.

Je vais être honnête avec vous, je n’ai jamais été un grand fan de la saga Final Fantasy ou plutôt, je n’ai jamais fait l’effort de m’y intéresser (je vous entends déjà crier derrière votre écran)… Ainsi, je dédie cet article aux joueurs tels que moi, passés à côté de cette saga !

Donc, suite au constat de l’immensité de mon ignorance (et après que certains proches aient menacé mon intégrité physique), j’ai décidé de télécharger la Platinum Demo disponible sur le PS Store et le Market. Dès les premières minutes de jeu, l’influence nipponne se fait particulièrement présente, sans pour autant assaillir le jeunes occidentaux que nous sommes, et le moteur Luminous fait des merveilles en affichant des graphismes de très bonnes factures. Malheureusement, le frame rate en pâtit et peine à fournir un 30 fps constant, même hors combat. Un bilan inquiétant qui, on l’espère, s’améliorera d’ici la sortie officielle du titre sachant que les softs proposés sur les consoles de salon ne disposent que d’options graphiques limitées, si ce n’est aucune.

 

La classe incarnée

Bien que (trop) courte, cette démo sera l’occasion de faire plus ample connaissance avec le jeune Noctis Lucis Caelum, personnage principal de ce FFXV et digne héritier du royaume de Lucis. Guidé par ce cher Carbuncle (dont on ne remettra pas en cause l’extrême mignonnerie), vous évoluerez principalement en tant que Noctis enfant. Excepté lors d’une phase finale durant laquelle vous serez métamorphosé en adulte et obtiendrez de nouvelles capacités afin d’affronter un monstre légèrement plus imposant que vous (à quelques dizaines de mètres près). Face à l’adversité, Noctis dévoile ses pouvoirs, faisant ainsi place à un combat au gameplay dynamique, rapide mais maîtrisé. Les coups s’enchaînent sans temps mort et malgré la courte durée du pugilat, on entraperçoit des mécaniques de jeu évolutives, dignes de l’Action-RPG le plus attendu de cette fin d’année.

Il semble que l’intrigue ne soit pas non plus en reste ; si cette démo s’attarde uniquement sur le rêve du jeune héros (rêve qui ne sera d’ailleurs pas présent dans la version finale), les vidéos, extraits et autres informations glanées ici et là augurent d’un scénario plus complet et plus mature que les épisodes précédents.

 

 

 

À la façon d’un Metal Gear Solid V : Ground Zeroes, l’Épisode Duscae se définit comme un gros échantillon jouable, obtenable lors de l’achat de Final Fantasy Type-0 HD (#CommentVendreMonRemake). Ceux ayant déjà eu la chance de s’adonner à cette démo pour le moins complète l’auront certainement compris : le titre en a sous la jaquette. On nous promet quantités de quêtes, principales comme secondaires, ainsi qu’un univers dense et vivant. Et en dix années de développement, nous n’en attendons pas moins ! Reste à voir si ces belles paroles arriveront jusqu’aux lecteurs Blu-ray de nos consoles…

Final Fantasy XV aka Mass Effect

Malgré tout, ce premier contact avec le titre s’est avéré enrichissant (du moins, pour un néophyte) et je conseille à l’ensemble des curieux et autres sceptiques de se procurer cette petite démo afin de se forger un premier avis sur l’univers et le style adopté par l’épisode de cette mythique saga. Et les plus intéressés d’entre vous pourront aussi se pencher sur l’animé FF XV Brotherhood, dont le premier épisode a été mis en ligne récemment ! Il vous sera aisé de le trouver en version originale, sous-titré en français (histoire de conserver toute l’authenticité de la chose) grâce à l’ami Internet...

Bon allez, comme vous m'êtes sympathiques, voici la vidéo traduite par un youtuber bien aimable du nom d'Asakuura. Merci à lui !

 

Et si ce n'est pas encore le cas, ce magnifique trailer, accompagné d'une excellente reprise de Stand by Me (oui, oui) par Florence and The Machine, vous fera saliver d'envie !

Sur ce, nous nous retrouverons la semaine prochaine mais en attendant… Bisouw !

Jérémy BESSONIES