play pause load
-

De la moto du futur, Bwana et Alain Finklekraut

Cette semaine je me suis permis de marcher sur les plate-bandes de mon camarade Marc Briand qui se charge chaque semaine de vous faire découvrir avec passion des éléments singuliers de la culture asiatique ! ( pour me faire pardonner mon petit Marco je mets le lien de ta dernière chronique ici, bisous). Alors on va parler de quoi ? de clip de musique whatsthefuckesque ? De K-pop, de J-pop ? Que neni ! Mon article hebdomadaire sera aujourd’hui consacré au remix de la bande originale d’un des animés qui a fortement marqué l’imaginaire occidental et l’univers du manga. Je veux bien sûr parler de l’excellent “Akira” de Katsuhiro ?tomo

 

 

Késako Akira ?

Akira est une oeuvre d’anticipation se déroulant à Néo-Tokyo, une version futuriste d’un Tokyo détruit en 1982 par une mystérieuse explosion qui aurait déclenché par la suite une troisième guerre mondiale. Entre courses de motos futuristes effrénées, pouvoirs psychiques, expériences top secrètes de l’armée et intrigues politiques, le spectateur est plongé dans un univers dystopique violent et fascinant. Ce n’est donc pas par hasard si le film d’animation qui en est tiré continue aujourd’hui de faire figure de référence au sein de son genre. 

Preuve de son influence, cet animé tiré de l’univers du manga éponyme, est sorti en 1988 et rassemble toujours une large communauté de fans inconditionnels attendant avec impatience de nouvelles adaptations de son univers. On parle même d’une adaptation en film de la licence dont la réalisation serait assurée par (roulement de tambour ...) Christopher Nolan lui-même. Pour les troglodytes, Nolan est le réalisateur qui a magistralement ressuscité au cinéma l’univers de Batman par le biais d’une trilogie excellente sous bien des aspects. Comment ca Batman vs. Superman ? Je ne vois pas du tout de quoi vous parlez ! Et puis d’abord on est pas ici pour parler péloche mais Son (avec un grand "S" oui Monsieur / Madame (rayez la mention inutile)) ! C'est clair ? Ok alors découvrons cette semaine Capsule’s Pride de Bwana.

 

Capsule de Proust ou Madeleine de pride (ou l'inverse je ne sais plus)

Le producteur canadien Bwana nous offre ici un album “madeleine de Proust” qui saura plonger dans la nostalgie les fans des premières heures du film d'animation "Akira" et son univers sonore ! Entre les samples de dialogues du film dans leur version originale japonaise qui ouvrent quasiment chaque morceau de l’album, les séquences de synthés crépitentes rappelant les vrombissements d’un moteur qui s'emballe, on ressentira toute l’urgence qui anime les péripéties des personnages et leurs courses poursuites haletantes. S’ajoutent à cela des sonorités orientales rappelant des gamelans ou d’autres instruments traditionnels de ces contrés reproduites ici au synthétiseur. Ces alliages de sons et ces citations sonores nous transportent dans l’univers du film de Katsuhiro Otomo tout en lui donnant un petit coup de neuf et de boost par le biais du savoir-faire de Bwana en terme de gros son.

 

Coucou Bwana, j’aime beaucoup ce que vous faites



Vous trouverez aussi dans cet album de belles tranches de contemplation, notamment sur la piste nommée “Kiyoko's Vision”. Au cours de ce morceau, point de “kick-drum” (poum-tchak en VF) mais d’amples nappes de synthétiseurs vacillantes, une belle basse ronde et profonde à souhait, une mélodie lancinante et entêtante avec un son proche de la flûte accompagné de fourmillements d’artefacts sonores qui viennent ajouter de l’épaisseur au morceau ainsi que du détail. Les gammes aux consonances orientales et sur lesquelles ces différentes textures sonores évoluent sont une véritable invitation au voyage. Variant en volume sonore, ces éléments rappellent ceux de nos grandes métropoles à la nuit tombée : des sons s’éloignent, s’approchent, témoins invisibles de la vie urbaine qui toujours fourmille et jamais ne s’arrête. Au passage, on retrouve ce genre d’ambiance orientale qui sent bon le béton sur le morceaux Alone in Tokyo du groupe français AIR (je vous le mets juste en-dessous) dont je vous conseille la discographie qui est un vrai régal et saura, elle aussi vous faire voyager, je vous l’assure.

 

Dîtes bonjour à Jean-Benoit et Nicolas qui forme le duo Air

 

Conclusion

En définitif, l’album “Capsule’s Pride” réussit le tour de force de rendre un bel hommage à un monument de l’animation japonaise en réutilisant des éléments sonores de l’oeuvre originale à partir desquelles il développe un vocabulaire propre qui s’enrichit grâce aux talents de producteurs de Bwana. Je le conseille aux connaisseurs de l’univers d’origine et à ceux qui n’ont pas encore eu le plaisir de s'y pencher en espérant que cette EP saura les convaincre de passer à l'acte ! Vous vous dites sûrement : “c’est bien joli mais ca va me coûter combien cette histoire encore ?”. Eh bien pas le moindre Yen cher lecteur car l’album est en téléchargement gratuit sur le site LuckyMe. Suivez le lien ci-dessous, vous verrez en parcourant la page qu’un magnifique travail d’animation d’images du manga a été effectué de manière à nous plonger dans l’ambiance tout en profitant de l’album. Vous pouvez aussi (re)-découvrir de belles planches du manga en regardant les clips des musiques de l’EP sur youtube.

 

Clique ici pour l'album gratuit

 

BONUS !


Cette semaine il ne vous suffira pas de cliquer sur le lien vers le bonus pour en profiter mais vous devrez mettre la main à la pâte ! Vous connaissez Alain Finklekraut ? Mais si c’est ce “philosophe”, membre de l’académie française, qu’on voit si souvent commenter l’actualité à la télévision. Eh bien parfois, Alain se fâche tout rouge et ça fait beaucoup rigoler l’internet alors on obtient ça : Da Finklekraut Sampler

Paul BONNEAU