play pause load
-

Nike HyperAdapt 1.0 : la première paire de baskets à laçage automatique débarque le 1er décembre !

À l'approche des fêtes de fin d'année, une innovation high tech signée Nike s'apprête à faire trembler les grandes marques : les premières chaussures de sport autolaçantes !

Dénommées Nike HyperAdapt, celles-ci seront disponibles à la vente dès le 1er décembre. Après les baskets connectées ShiftWear et la vente limitée à 89 exemplaires des Nike Air Mag inspirées de la fameuse paire portée par Marty McFly dans le film Retour Vers le Futur 2, la marque à la virgule parie sur sa technologie de laçage automatique pour révolutionner l'industrie vestimentaire. Une ambition qui fait rêver mais qui est également bien risquée...

 

Un petit pas pour l'high tech, un grand pas pour la basket

Enfiler ses chaussures sans effort, c'est le concept des Nike HyperAdapt 1.0. Conçues pour être d'une praticité à toute épreuve (sous-entendu, qu'elles sont les compagnes idéales des jours de flemme aigüe), ces nouvelles chaussures sont le fruit d'un long travail de recherche en matière d'ingénierie électronique et mécanique. Et pour cause, les concepteurs du géant sportif ont travaillé pendant 11 ans à l'élaboration du système EARL sur lequel repose tout le fonctionnement du modèle. L'acronyme EARL résume simplement la maxime "Electro Adaptive Reactive Lacing" qui dévoile le principe d'adaptabilité et de réactivité au cœur des HyperAdapt, et très franchement, c'est plutôt convaincant sur le papier. Ou en vidéo, c'est comme vous voulez !

En pratique, le mécanisme de ces chaussures à l'allure futuriste mise sur la simplicité. Nul besoin de procéder à des réglages particuliers avant de chausser ses chères et tendres, il suffit tout bonnement de prendre sa plus belle paire de chaussettes et de laisser les baskets s'occuper du reste. Une fois le pied calé, des capteurs près du talon vont analyser ses courbes pour activer le laçage et ajuster la pression de manière adéquate. L'objectif étant de ne pas broyer les os de l'utilisateur ni qu'il se retrouve la cheville découverte, dévoilant les potentiels petits cœurs de ses socquettes cachées sous la languette ; ne me jugez pas... Afin d'éviter ce genre d'incident, un duo de boutons "+" et "-" sur le côté de la chaussure invite à régler le serrage des lacets et permet alors un ajustement optimal. Pour s'extirper des HyperAdapt, un autre bouton-pression est mis à disposition.

Présentation officielle Nike HyperAdapt 1.0

Tout ceci n'est pas autonome et requiert bien sûr une source d'énergie, mais ce n'est pas aussi contraignant que vous pourriez l'imaginer. La batterie est supposée tenir 2 semaines avant de se décharger et son rechargement demande seulement 3 heures, ce qui rend les Nike HyperAdapt 1.0 peu énergivores, et donc d'autant plus pratiques d'utilisation. Bien qu'il n'existe pas de fonction d'économie d'énergie comme sur les smartphones, des lampes LED positionnées au centre des faces externes de la chaussure permettent de connaître l'autonomie de la batterie. Un dégradé de lumière colorée (virant du bleu pour une charge pleine, au rouge pour un niveau d'énergie bas) renseigne en un clin d'œil les ressources énergétiques des HyperAdapt. Une fonction arc-en-ciel serait évidemment bienvenue pour customiser les chaussures façon petit poney, ou tout du moins, qu'un paramètre autorise la personnalisation des couleurs pour s'approprier pleinement le dispositif.

 

Laçage automatique : un potentiel sympathique, mais (il en faut bien un !) pas forcément utile

Enfiler ses chaussures sans jamais faire ses lacets, c'est cool. Mais est-ce réellement utile ? Au-delà du confort de l'auto-laçage et du côté ludique offert par les HyperAdapt, l'innovation n'a pas vraiment d'autres arguments convaincants. Le design des chaussures n'a pas d'originalité flagrante et ressemble trait pour trait aux autres gammes déjà en vente. Plus que l'esthétique, l'intérêt du concept est fort discutable... Il existe aujourd'hui un choix conséquent de lacets et autres fermoirs à des prix dérisoires : lacets élastiques auto-bloquants, bride auto-fermante à la cheville, scratchs, boucles... Ces accessoires ne requièrent qu'un tour de main et sont disponibles pour tous les types de chaussures, contrairement à la technologie autolaçante. Encore faut-il laisser le temps à ces nouvelles baskets de faire leurs preuves, me direz-vous.

Le 1er décembre marquera ainsi la première étape d'une évolution radieuse ou décevante pour les Nike HyperAdapt. Un dernier bémol néanmoins... Le futur a un prix et celui-ci s'élèvera à 720 dollars. Loin d'être inaccessibles seulement par leur prix, elles le seront aussi par leur exclusivité, réservée uniquement à certains magasins américains. Et oui, une sortie européenne n'est pas prévue dans l'immédiat ! Les Etats-Unis gardent le monopole de la nouveauté pour le moment, ne doutez pas que le modèle sortira également en France s'il rencontre le succès attendu par Nike. Dommage, il faudra attendre le prochain black friday ;)

Eva MORIN-MARECHAL