play pause load
-

Lieux hantés aux 4 coins de l'Asie

Ohayogosaimasu et bienvenue pour la chronique hebdomadaire sur l’Asie.

Les réseaux sociaux sont comme prévu remplis de jolies photos de cerisiers en fleurs, si vous voulez en savoir plus ça s’appelle le Hanami et j’en parle ici.

Bref, cette semaine j’ai eu un peu de temps libre (incroyable), alors comme beaucoup d’entre vous je suis allé sur YouTube, et pour faire passer le temps j’ai regardé… une chasse aux fantômes.
GussDx, youtubeur bordelais (que vous pouvez retrouver au Bordeaux Geek Festival), présente sur sa chaîne « Chasseur de fantôme » des enquêtes menées seul dans des lieux présumés hantés.
Au premier abord, ça peut sembler vu et revu, mais le bougre est véritablement passionné de ce qu’il fait, il aime se faire peur et nous faire peur.
Comme en ce moment il fait beau et les oiseaux chantent, je vous propose de fermer les rideaux, éteindre la lumière, et de découvrir des lieux hantés d’Asie.

C’est parti !

 

La forêt enchantée... ou pas

L’ultra célèbre forêt d’Aokigahara est au pied du Mont Fuji, la plus haute montagne du Japon et celle-ci s’étend sur 35 km² dans la préfecture de Yamanashi. Cette forêt a une réputation macabre, c’est en effet un lieu privilégié pour les suicides (J’avais oublié de préciser qu’on n’allait pas trop se marrer) et pour être exact environ 100 personnes par an sont retrouvées dans cette forêt. Alors la question à présent est : pourquoi ce lieu précisément ? A cela deux réponses :
Primo, un écrivain du nom de Seicho Matsumoto a écrit en 1959 « Pagode de vagues » où dans un grand calme, sans aucune pression, il explique que le lieu est idéal pour se suicider sans être retrouvé, et les gens l’ont cru.
Secondo, cette forêt est issue d’une vieille coulée de lave, ce qui la rend extrêmement touffue mais aussi remplie de crevasses profondes et dangereuses, une mauvaise chute et c’est le drame.
De nombreux panneaux mettent en garde les suicidaires qui s'y aventurent en leur conseillant de penser à leurs proches, un numéro de téléphone est également mis à disposition, mais peu importe le fournisseur, il n’y a aucun réseau dans la forêt.

 

La cité de Bhangarh

Connue comme étant le lieu le plus hanté d’Inde (rappel que l’Inde c’est 3 millions de km²) ça ne donne vraiment pas envie d’y mettre les pieds. Située à environ 200 km de New Delhi, la cité est reconnue pour être un joyau d’architecture en plein jour, et un lieu de sensation forte quand vient la nuit tombée (même si l’accès est censé être interdit).
Alors diantre pourquoi ce lieu est-il si peu fréquentable ? Une légende raconte qu’un sorcier du nom de Singhia a jeté une malédiction sur la cité après que la femme qu’il aimait, qui n’était autre que la princesse de la cité, se soit refusée à lui et l’ait enterré vivant (elle s’est un peu emportée). Un nombre conséquent de témoignages disent avoir aperçu des ombres ainsi que des formes fantomatiques dans la cité durant la nuit, tandis que certains disent avoir ressenti un mal-être et entendu des bruits étranges… Bref, il ne faut pas y aller la nuit.

 

L'hôpital abandonné de Gonjiam

Les hôpitaux en général c’est moyennement joyeux, celui-ci était réservé aux pathologies psychologiques et est à présent abandonné au milieu de nulle part.
Situé à quelques kilomètres de la ville de Gwanju en Corée du sud, le lieu est assez difficile d’accès. En plus d’être interdit, il faut passer par le bus ou le métro et une vingtaine de minutes à pied pour apercevoir l’édifice.
A mon avis, le lieu est plus un « musée » qui regroupe tous les éléments symboliques à l’ambiance paranormale : des vitres cassées, du mobilier détruit et en pagaille, peu de lumière, des murs en lambeaux, bref c’est pas la joie. L’ambiance semble clairement être le point fort du lieu qui jouit en plus d’une réputation d’hôpital psychiatrique (la cerise sur le gâteau).
Une légende assez classique tourne autour du lieu : le directeur de l’hôpital était maudit par le fantôme d’un ancien soldat qui lui apparaissait en camisole de force. L’objectif de ce fantôme était de tuer l’homme en le pourchassant (une malédiction plutôt sympa) mais pour faire face, le directeur fit un pacte avec la créature et lui proposa de lui donner toutes les âmes qu’il avait à disposition (ses patients). Au fur et à mesure, des patients disparurent sans raison, l’hôpital fut donc traîné en justice et abandonné tandis que le directeur s’est soi-disant enfui aux États-Unis… ça ferait un excellent roman d’épouvante ma parole !

Photo extérieur de l'hôpital

 

La forêt aux bambous

On sera tous d’accord, quand on dit « bambou » on pense : « panda » … sauf dans cette forêt.
Hei Zhu Gou est une forêt de bambous située dans la province de Sichuan en Chine et peut être considérée comme les Bermudes de Chine puisque tout ce qui y entre, n’en ressort pas.
Beaucoup de légendes pas trop sympas sont nées dans ce lieu. Un cadavre d’oiseau à deux têtes mesurant près de deux mètres d'envergure aurait été retrouvé, mais il n’y a aucune photo (comme par hasard). Puis, des traces d’hommes préhistoriques auraient également été trouvées vers 1950, à la même période une expédition de trente soldats a été menée pour découvrir nom de dieu ce qu’il se passait dans cette forêt, mais personne n’en est revenu.
En 1964, une équipe de recherche menée par deux chasseurs « expérimentés » et leurs chiens est missionnée pour découvrir ce qu’il se passe là-dedans. Après être entrés dans la forêt, les chasseurs ont lâché leurs bêtes en guise d’éclaireurs, mais au même moment un épais brouillard a fait son apparition, empêchant quiconque d’avancer plus loin. Prise de panique, l’équipe a rassemblé son courage pour … faire demi-tour et abandonner les chiens (bravo, bel esprit d’équipe…).
Enfin, la dernière expédition a eu lieu en 1976 par trois gardes forestiers de la province de Sichuan, dont les corps ont été trouvés trois mois plus tard par une équipe de secours.
Nous sommes en 2016, et à priori il n’y a pas eu d’autre expédition depuis 1976, tous les mystères qui entourent cette forêt restent donc irrésolus.

 


C’est la fin de cette chronique sur l’Asie ou plus précisément les lieux hantés d’Asie ! Il en existe bien entendu beaucoup plus, surtout au Japon qui est une véritable mine d’or en paranormal et en histoires de fantômes.
Sur-ce bonne semaine et à lundi prochain pour un nouveau sujet !

Marc BRIAND