play pause load
-

La Corée du Nord et ses curiosités

Hello ! Bonjour à tous et bienvenue pour une nouvelle chronique sur la culture asiatique !

Derrière ce titre un peu racoleur, se cache en réalité une véritable réflexion sur ce pays si particulier qu’est la Corée du Nord. Lors d’un précédent article, j’ai expliqué pourquoi les deux Corée ont été divisées, et depuis cette période il semble que peu de choses aient évolué.
Pourtant, la Corée tente de se moderniser et cherche peu à peu à instaurer une nouvelle image d’elle-même à travers le monde grâce notamment à ses quelques curiosités.


Le site officiel de la république démocratique de Corée !

Il est clair que la Corée du Nord est conservatrice et très renfermée sur elle-même, pourtant si l’on tape « Site Corée du Nord » sur google on peut tomber assez simplement sur ce site. Cet ovni du web a été créé par l’association d’amitié avec la Corée présidée par Mr Alejandro Cao de Benos, l’unique homme occidental à avoir obtenu la double nationalité coréenne. Il est intéressant de se pencher cinq secondes sur cet homme qui a réalisé lui-même, la toute première page internet officielle de la Corée du Nord, qui lui a coûté au total 15€.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, Alejandro est un fan inconditionnel de la Corée du Nord où il ne passe en général que la moitié de l’année. Le reste du temps, il vit en Espagne et travaille dans sa propre société de commerce international. C’est dans une interview donnée à Paris Match que j’ai découvert ce gentil monsieur, qui lorsqu’on lui parle des droits de l’homme en Corée, répond que le gouvernement répond à tous les besoins de la population et ajoute juste après que quelques fois, ils ont de l’électricité toute la journée dans la capitale. Voilà, un mec qui a le sens des priorités et il a raison, le Moyen-âge c’était cool.

Bref, le site est assez fourni en contenu, vous pourrez trouver les biographies des différents dirigeants ainsi que des articles sur le communisme en format PDF pour les transporter partout avec vous ! (Ne faîtes pas ca).

Et ce n’est pas fini, pour faire péter les watts et mettre l’ambiance chez vous, vous pouvez également écouter quelques célèbres musiques typiquement nord-coréennes comme la musique officielle du dirigeant Kim Il Sung ! (les chœurs de l’armée rouge seraient jaloux).

Si ces chants vous ont séduit, le site possède une boutique où vous pouvez acheter : albums, posters mais aussi films made in North Korea.
Vous pourrez également trouver une partie sur le tourisme, car oui il est possible de voyager en Corée du Nord, et sur les différents monuments nord-coréens, mais personnellement il n’y en a qu’un qui attire mon attention.

L’hôtel de Pyongyang

Avec son architecture si particulière, l’hôtel Ryugyong se situe dans le quartier de Photongang au nord de la capitale nord-coréenne. Haut de 330m, il est un symbole de fierté au pays du matin pas très calme. En effet, sa forme pyramidale tranche totalement au sein de cette ville où trône très peu de gratte-ciel. Et pour cause, ce projet a débuté en 1987 et n’a été achevé qu’en 2012, et encore achevé est un bien grand mot, car seuls les 25 premiers étages ont été aménagés… sur une centaine. Le pays a subit un grand nombre de crise ayant retardé encore et toujours la construction, l’ouverture de l’hôtel était censée renflouer les caisses mais aujourd’hui la vérité est tout autre. L’hôtel n’attire pas autant que prévu, malgré une page TripAdvisor plutôt propre.

Qui sera le prince charmant ?

Kim Jong-Un aux aguets

La dernière nouvelle fraiche venue de Corée du Nord est pour une fois plutôt drôle. L’actuel leader nord-coréen, Kim Jong Un a lancé un concours pour trouver… Un mari à sa sœur. Âgé de 29 ans, Kim Yo-Song fait elle aussi partie du gouvernement et de ce fait, tout le monde en a peur. Il faut dire qu’elle est la femme la plus puissante de Corée du Nord : styliste personnelle du leader, responsable de la propagande, bref des jobs classiques. De plus, les critères de sélection sont assez stricts : il faut mesurer au moins 1,77m, mais aussi servir dans l’armée nationale, sortir de l’université de Pyongyang et surtout être beau. Le speed dating a déjà été tenté en 2012, mais aucun candidat n’a su séduire la belle, personne n’a jamais réentendu parler d’eux depuis cette date (non je rigole).
Actuellement, 30 étudiants et diplômés ont été présélectionnés pour les phases finales et quelque chose me dit que le grand gagnant aura plutôt intérêt à être sympa et galant, s’il ne veut pas finir exécuté au canon anti-aérien.

 

Ce sera tout pour cet article consacré uniquement à la Corée du Nord, je vais à présent me cacher durant quelques jours, sait-on jamais. Bonne semaine et à lundi prochain !

 

 

 

Marc BRIAND