play pause load
-

Pourquoi la Corée a-t-elle été divisée ?

Salut à tous et bienvenue pour cette 7ème chronique sur la culture asiatique !

J’espère que votre rentrée n’a pas été trop difficile, même si en général le réveil du lundi matin a de fortes ressemblances avec une gueule de bois…

Bref ! La semaine dernière nous avons swingé au son des shamisens et autres geomungo, mais la chronique de cette semaine risque d’être moins joyeuse.
En effet vous avez peut être entendu dans les actualités que les tensions entre Corée du Nord et le reste du monde ont repris de plus belle, à cause de cette fameuse et terrible bombe à hydrogène.

Je ne vais pas m’attarder sur ce qu’est une bombe à hydrogène, notamment parce que je n’y connais rien, mais plutôt sur la division entre Corée du Nord et Corée du Sud pour vous expliquer les tensions actuelles.

C’est parti pour le cours d’histoire. :)

De l'occupation japonaise à la libération américaine.

Bon tout d’abord, il faut savoir que la Corée a très souvent été en conflit avec le Japon, ce dernier étant impérialiste jusqu’en 1945, toute conquête est bonne à prendre pour étendre son pouvoir et coloniser l’Asie orientale.

Finalement le Japon parvient à annexer la Corée en 1910, c’est-à-dire qu’il s’est approprié le territoire coréen, ses biens, sa population, bref c’est comme à la maison.

Marines américain en Corée
Marines américain en Corée

Cette annexion a été favorisée par la défaite russe en 1905 qui considère à ce moment-là qu’il vaut mieux ne pas trop embêter le Japon, ces derniers ont donc obligé la Corée à signer un traité de protectorat puis ont annexé le pays tout entier.

Là vous vous dîtes sans doute, c’est quoi le rapport ? Eh bien en fait c’est simple, le Japon comme vous le savez a participé à la Seconde Guerre mondiale du côté de l’Axe (l’Allemagne, l’Italie etc…).

En ayant bombardé Pearl Harbor le 7 décembre 1941, le Japon est devenu l’ennemi n°1 des États-Unis, qui dans un sursaut de stupidité a fait exploser deux bombes nucléaires respectivement sur Hiroshima le 6 août 1945 et sur Nagasaki le 9 août. Résultat : environ 246 000 morts en 3 jours.

Bref, les États-Unis, l’emportent et permettent la libération de la Corée en 1945 qui est dans un état plus que préoccupant car ravagée par les japonais et la guerre, rien n’est encore réglé.

Une séparation sous fond de guerre froide.

Début février 1945 se tient la conférence de Yalta avec les grands dirigeants de l’époque, la guerre doit se terminer rapidement, plusieurs fronts y sont donc proposés, ainsi qu’une possible séparation entre le Nord et le Sud de la Corée. Le Nord sera sous occupation russe tandis que le Sud sera occupé par les américains, ainsi débute la séparation Corée du Nord/Sud.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là, la délimitation est fixée au 38ème parallèle Nord (soi-disant le milieu mais le mec était pas très fort en géographie). Le Sud représente 45% du territoire et le Nord les 55% restants. Les limites sont créées, maintenant place à l’administration.

C’est la guerre froide. Un certain Kim Il-sung a été remarqué par les forces soviétiques comme étant un excellent communiste (version 1945) ayant combattu avec acharnement l’envahisseur nippon. Il est donc installé au Comité provisoire du Peuple, acquiert beaucoup de pouvoir et crée une armée constituée d’anciens combattants avec l’aide de l’URSS.

En mai 1948, il est convenu que la Corée organise des élections pour être réunifiée, mais voilà le souci c’est que le Sud s’est déclaré comme un État indépendant sous l’influence des américains, du coup le Nord a fait pareil le 9 septembre 1948. Ainsi sont créées La République de Corée au sud, et La République Populaire Démocratique de Corée au nord.

La Corée du Nord devient peu à peu une dictature avec un culte de la personne autour de Kim Il-sung qui a réunifié plusieurs partis politiques en un seul : Le Parti du Travail de Corée, et est considéré comme « Le Grand Leader ». On pourrait se dire qu’il a simplement pris la grosse tête, mais en réalité ses décisions ont un impact direct sur la situation actuelle et sur les événements que nous allons aborder maintenant.

La guerre de Corée

Le 25 juin 1950 débute l’inévitable, la guerre entre le Nord et le Sud à la suite de la tentative d’invasion du Sud par le Nord et sous influence soviétique.
Vous suivez ? Attention les éléments vont encore plus s’accélérer !

Coréenne durant la guerre
Coréenne du Sud durant la guerre

30 juin, l’ONU s’en mêle et mobilise des soldats américains, français, belges, anglais pour aider le Sud mais l’avancée du Nord et fulgurante, il conquiert quasiment la totalité du sud en l’espace d’un mois avec l’aide de la Chine et des armements soviétiques.

L’ONU débarque enfin en septembre et repousse presque totalement le Nord, le 30 septembre la guerre semble gagnée et le communisme entièrement repoussé hors de Corée.

Évidemment ça n’a pas beaucoup plu aux chinois ayant une large frontière avec la Corée du Nord. L’envoi de troupes chinoises a donc renversé la situation, le Nord reprend la capitale du sud : Séoul, obligeant l’ONU à se replier jusqu’à Busan en février 1951.

L’objectif à présent est de récupérer Séoul et rétablir le statu quo entre les deux Corées. Objectif atteint le 15 mars 1951, le retour des frontières établies 6 ans plus tôt se fait petit à petit avec une guerre de position qui va durer deux ans, l’armistice et le retour à la « normale » seront promulgués le 27 juillet 1953 avec un total de 2 millions de morts.

La situation actuelle

Cette armistice n’a été qu’un cessez le feu, les différentes tensions coexistent toujours à la frontière et entre les deux pays.
Depuis 2006, la Corée du Nord procède à des tests nucléaires dans ses terres, c’est déjà pas très intelligent d'en faire dans la nature, mais là c’est un peu comme s'ils en faisaient directement dans leur jardin.
L’essai de 2009 a coupé toute communication entre le Sud et le Nord, ce dernier ayant déclaré l’état de guerre à cette même date.

Le dernier essai qui fait parler de lui est celui du 6 janvier 2016 qui impliquerait la bombe la plus dangereuse ayant été créée. Kim Jong-Un, arrière-petit-fils de Kim Il-sung (celui de 1945) a été grandement applaudi par la population, le culte de la personnalité y est encore extrêmement vivace et c’est pour cela que l’on entend beaucoup parler de lui.
La Corée du Sud aime beaucoup «taquiner » le Nord. Contre cet essai nucléaire, le Sud a redéployé (ils ont fait pareil durant la guerre) des haut-parleurs géants pour diffuser de la k-pop, des bulletins météo, et des critiques du régime nordiste. C’est leur manière de répondre à des actes immoraux, une guerre psychologique qu’ils sont sûrs de gagner.

Haut-Parleur Corée du Sud
©20minutes - Haut parleurs à la frontière coréenne

Les conditions de vie en Corée du Nord sont extrêmement difficiles, la famine y est omniprésente, n’importe qui peut y être fusillé pour n’importe quoi, bref si l’URSS avait survécu, c’est peut-être à cela qu’elle ressemblerait aujourd’hui.

 

Ce sera tout pour cette looonnnguuue chronique sur la culture, mais aussi l’histoire des pays asiatiques. J’espère qu’elle vous plaira car j’ai beaucoup apprécié l’écrire en bon passionné d’histoire que je suis.
Je vous dis à la semaine prochaine pour une chronique plus légère, bye !

Marc BRIAND