play pause load
-

47 TER, Nelick, Rémy : La nouvelle scène du rap français s’invite au Bikini

 Nous voici de retour à Toulouse, et cette fois-ci dans sa salle phare : Le Bikini. Quel Toulousain dans l’âme n'y a pas mis les pieds ? Avec plus de 150 événements par an et une scène aux rythmes cosmopolites, Le Bikini est un lieu incontournable de la ville rose.

Promouvoir les artistes émergents, et rendre le plaisir de vivre un concert accessible à tous c’est le pari gagné des “Curiosités du Bikini”. Jeudi pour leur 36e édition, elles ont accueilli Nelick, 47 TER et Rémy, trois artistes du rap français en pleine ascension.

 

Nelick 


Nelick - Crédits : StayAwake / Mathilde Soler

 

 

À tout juste 20 ans, Nelick commence à se tisser un nom dans la nouvelle scène du rap français. Il se balade entre des sonorités groovy, chill ou parfois plus classiques, passant de la richesse des mots à la nonchalance.
Entre chanteur et rappeur, sa vibe se dessine petit à petit, au fil des années, de ses projets solo ou en duo (Andy Luidje, Jazir…) puisque cela fait déjà 5 ans qu’il a mis un pied dans l'univers de la musique.

Connu également par son blaze Kiwibunny, ce personnage qu’il crée à travers ses sons, lui permet de créer son univers qu’on observe à travers ses clips et tout au long de sa mixtape Kiwibunnytape.

 

 

Premier sur la scène, il a chauffé la salle avec son style bien à lui, son sourire et ses interactions avec le public. Fort de son expérience avec Lord Esperanza (avec qui il forme le duo PALA$$), c’est avec aisance qu’il a assuré le show pour lequel il était attendu.


Nelick - Crédits : StayAwake / Mathilde Soler


Nelick - Crédits : StayAwake / Mathilde Soler

 

 

47 TER


47 TER - Crédits : StayAwake / Mathilde Soler

Ce trio d’amis d’enfance, composé de Blaise à la basse/Pad, Miguel à la guitare/mélodica, et Pierre Paul au rap/chant, se fait connaître depuis les Yvelines en cassant les codes grâce à leur série de freestyles “On vient gâcher tes classiques”. Ils revisitent des sons bien connus à leur sauce : un mélange de second degré et de punchlines sur un flow rapide bien maîtrisé. Déjà quelques clips à leur actif sur leur chaîne YouTube, leur compteur explose avec plus 15 millions de vues en moins de 2 ans !


47 TER , Pierre - Crédits : StayAwake / Mathilde Soler

Leur énergie était bien présente sur scène où ils ont interprété plusieurs titres de leur nouvel EP bien attendu : Petits Princes. Ils ont pu voir “tout le monde, bang” lorsqu’ils ont mis le feu avec le morceau de leur dernier clip “Bang” ou encore “Le Before”.

Proche de son public, le groupe dégage une ambiance amicale avec certains sons plus calmes dans lesquels nombreux peuvent se reconnaître comme “Plus Tard” ou “Journée de perdue”, qui restent en tête et qu’on n’arrête plus de chanter.


47 TER , Miguel - Crédits : StayAwake / Mathilde Soler


47 TER , Pierre - Crédits : StayAwake / Mathilde Soler

Rémy


Rémy - Crédits : StayAwake / Mathilde Soler

On reste dans la génération ‘90, avec Rémy qui a fait ses premiers pas dans le monde du rap en commençant à écrire dès 10 ans, puis mit fin à ses études pour suivre sa voix. Il a bien fait puisqu’il se fait vite repérer, et connaît le succès grâce à son single “J’ai vu” qui lui vaut d’intégrer le label Def Jam France.


Rémy - Crédits : StayAwake / Mathilde Soler

Originaire d’Aubervilliers, c’est avec une hargne qui se ressent autant dans ces textes que sur scène, qu’il raconte sa vie et le quotidien des quartiers oubliés. Loin du rap game actuel, Rémy porte des textes engagés avec la sincérité qui le caractérise.

En plus de son travail d’écriture, le jeune rappeur maîtrise aussi le freestyle avec une toute aussi grande richesse. Loin de ce qu’on pourrait penser, le public de Rémy est hétéroclite, c’est ça aussi la force de la musique, rassembler les gens. 

 


Rémy - Crédits : StayAwake / Mathilde Soler

  

 

Mathilde SOLER