play pause load
-

PlayStation VR, réalité virtuelle ou nullité réelle ?

Parmi les événements annuels dédiés au jeu vidéo, la Game Developpers Conference (aka : GDC) est certainement l’un des plus importants. De nombreux studios, indépendants ou d’envergure internationale, se réunissent afin de présenter leurs dernières trouvailles en matière de technologie applicable au monde vidéoludique.

ps4home.com

Il n’y a pas si longtemps, l’Oculus Rift (racheté par Facebook, je le rappelle) était l’unique moyen d’expérimenter la nouvelle tendance du numérique, la réalité virtuelle. Mais tandis qu’Oculus lançait sa (très efficace) campagne de comm’, plusieurs concurrents s’attelaient dans l’ombre au développement de leurs propres casques de réalité virtuelle. C’est ainsi que Sony dévoile en 2014 le PlayStation VR, anciennement connu sous le nom de Project Morpheus. Cette annonce fut rapidement suivie par celle du HTC Vive, fruit d’une étroite collaboration entre le géant du smartphone HTC et Steam, la célèbre plateforme de distribution de jeux.

Depuis, les firmes ne cessent de se tirer la bourre, jouant à celui qui se gratifiera du meilleur argument marketing afin de faire pencher la balance dans le coeur des joueurs. Mais il semblerait que Sony ait récemment pris un coup d’avance. Comment ? Par l’annonce du prix de son PlayStation VR, bien en deçà de ce que propose la concurrence. Ce dernier sera commercialisé en octobre, aux alentours des 400 € (399,99 € exactement) et sortira en grandes pompes avec plus d’une cinquantaine de jeux à son actif.

C'est gratuit... Jusqu'à la caisse !

Si le coût requis pour s’offrir les joies de la réalité virtuelle made in Sony peut sembler dérisoire (tout est relatif) face à la concurrence, sachez que la multinationale s’est bien gardée de révéler certains secrets… En effet, pour fonctionner le casque requiert la caméra PlayStation, non vendue avec puisque selon Sony, « beaucoup de joueurs la possèdent déjà ». Lol. D’ailleurs, je vous invite à indiquer dans les commentaires si votre console est pourvue de ladite caméra (oui, oui, je réalise un sondage auprès des joueurs, ce que Sony aurait peut-être dû faire…). En ce qui me concerne, ce n’est pas mon cas.

Pfff... Moi aussi j'te fais un casque si tu veux !

 

Comptez donc une soixantaine d’euros uniquement pour la cam. À cela s’ajoute les deux PlayStation Move d’une quarantaine d’euros chacun, nécessaires pour profiter pleinement du PS VR. Au total, l’ensemble vous reviendra à près de 540 €. Une somme un « brin » éloignée de ce que Sony nous a originellement promis. Mais il semblerait qu’à la suite de nombreuses réclams, la firme prévoit le lancement d’un bundle réunissant les éléments précédemment cités pour une valeur égale à 500 €.

Toutefois, ce casque demeure malgré tout plus abordable que l’Oculus Rift ou le HTC Vive, respectivement proposé en l’échange de quelques 700 et 900 euros. Et ce, sans prendre en considération le coût d’un PC dit « de gamer » permettant de faire tourner les joujoux dans des conditions optimales. Et après une brève estimation, on constate qu’effectivement, ça pique déjà plus…

Officiellement non disponible à la vente, cela n’a pas empêché certains chanceux d’essayer la bête. Et les avis que l’on peut glaner ici et là sont pour le moins enthousiasmant ! Que ce soit au niveau du confort, de l’affichage ou de la réactivité, les testeurs sont bien souvent unanimes et vantent les mérites du casque du géant japonais. Son design futuriste n’est pas non plus sans déplaire et ravira certainement les amateurs de nouvelles technos.

Autre information d’importance, Sony compte proposer pas moins de 50 jeux à la sortie de son casque, dont le célèbre Star Wars Battlefront et EVE : Valkyrie. Au vu de la pression constante appliquée par PlayStation sur les studios de dev, le catalogue s’agrandira très certainement d’ici quelques mois !

No comment...

[ Et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, Internet et quelques petits malins se sont chargés d’offrir un nouvel usage à la réalité virtuelle. Rendant par conséquent le contenu inapproprié au jeune public, si vous voyez ce que je veux dire… Dorcel est vraiment cul-otté ('xcusez) ! ]

 

 

Ainsi, grâce à une campagne marketing rondement menée, Sony laisse une trace indélébile dans nos esprits et avoue d’ailleurs (étonnement) ne pas être le casque de réalité virtuelle le plus abouti. Mais la question est : avons-nous nécessairement besoin du meilleur casque présent sur le marché, quitte à doubler le prix, pour obtenir une expérience de réalité virtuelle satisfaisante ?

Sur ce, je vous laisse méditer la dessus et nous nous retrouverons la semaine prochaine ! Bisouw !

J'veux pas faire ma raclette, mais on n'oublie pas notre frère belge...

 

Jérémy BESSONIES