play pause load
-

No Man's Sky, un indie plein de potentiel !

Depuis quelques années déjà, l’univers du jeu indépendant a le vent en poupe. À l’image d’un Shovel Knight ou d’un Binding of Isaac, de nombreux "petits" jeux obtiennent un succès et une renommée digne de AAA. De plus, l’intérêt des joueurs pour ce type de production ne cesse d’augmenter, comme en témoigne les financements (parfois très élevés) obtenus par les développeurs sur Kickstarter. Dans la continuité de cette tendance, nous souhaitons vous présenter un jeu, encore en développement, qui nous fera certainement voyager et c’est peu de le dire, puisqu’il s’agit de No Man’s Sky !

Very good trip !

Mettons les choses au clair immédiatement, le maître-mot du jeu est "exploration". Si vous ne vous sentez pas l’âme d’un Indiana Jones en herbe, alors passez votre chemin et retournez jouer à Adibou. Mais bon, il semble que vous soyez toujours là donc, commençons !

Votre aventure prend place dans un univers SF aux couleurs claires et chatoyantes. Assis bien confortablement dans le siège pilote de votre vaisseau interstellaire, face aux étoiles, votre objectif principal sera de les découvrir dans leur intégralité. Le titre ne présentant actuellement ni histoire, ni quêtes de quelque nature que ce soit, nous devrons nous contenter de cela. Il réside tout de même un but ultime, celui d’atteindre le centre de la galaxie. Tâche qui pourrait s’avérer dérisoire ainsi dite, mais il n’en est rien, puisque que le jeu contient 18 446 744 073 709 551 616 planètes (à une vache près) !

Oui, cela représente un nombre fort conséquent et nous doutons que l’un ou l’une d’entre vous parvienne à toutes les explorer ! Bien sûr, pour rejoindre le centre de la galaxie il ne sera pas nécessaire de s’intéresser à chacune de ces planètes, mais il faudra, à un moment ou à un autre, que vous sortiez de votre cockpit et que vous alliez fouler le sol de ce nouvel astre. Astre, qui sera généré aléatoirement, tout comme la faune et la flore dont les espèces varieront selon l’heure de la journée.

"Bon, on fait quoi maintenant ?"

Si vous ne jurez que par le multijoueur, vous risquez d’être déçus, puisque là n’est pas la priorité des concepteurs de chez Hello Games. Cela dit, certaines composantes sociales seront bel et bien présentes. Ainsi, lorsqu’une planète vous a particulièrement intéressé, vous pourrez partager l’emplacement (représenté par un nombre) de celle-ci à un ami. De plus, dans le cas où vous découvrez une planète ou une espèce qui n’a pas été référencée auparavant, vous pourrez la renommer à votre guise. Des filtres seront tout de même mis en place pour éviter les noms au contenu trop explicite !

Mais, outre explorer la galaxie, que peut-on faire de concret, me direz-vous ? Et bien, il vous sera possible de devenir marchand, mineur, chasseur de primes ou encore chasseur. Notez toutefois que si vous décidez de devenir chasseur, il y a de fortes chances que vous tombiez sur les "Sentinelles". Ces êtres mécaniques sont garants du bon équilibre de la nature et donc, si vous attentez à la vie d’une biche qui gambadait joyeusement ou bien que vous marchez sur la pelouse alors que cela était interdit, les Sentinelles se lanceront à votre recherche !

Lors de vos pérégrinations spatiales, vous serez témoins de conflits entre différentes factions. Plusieurs opportunités s’offrent alors à vous : soit vous passez gentiment en levant le drapeau blanc et en espérant ne pas vous faire remarquer, soit vous engagez le combat et déclarez officiellement que vous rejoignez tel ou tel camp ! Oui, ce jeu réserve tout de même de l’action car vous vous trimballez avec une arme sur laquelle vous pourrez greffer des modules, lui donnant ainsi de nouvelles capacités particulièrement destructrices !

Vous l’aurez compris, nous n’avons pas affaire à un MMO. Mais le jeu intègre tout de même une (légère) dimension RPG puisque des marchands, en l’échange de quelques deniers dûment acquis, pourront vous proposer d’acquérir divers objets tels que de nouveaux vaisseaux ou le ravitaillement en carburant de votre astronef actuel.  De plus, il vous faudra améliorer votre tenue pour espérer visiter certaines planètes particulièrement hostiles. Et par hostiles j’entends, toxiques, radioactives et d’autres joyeusetés de ce genre…

Voici donc un jeu indépendant qui ne manque pas d’ambition ! Un monde quasi infini, une génération aléatoire des environnements ainsi que de l’action. De belles promesses qui, on l’espère, seront se concrétiser pour nous proposer une nouvelle perle vidéoludique ! Néanmoins, nous émettons quelques réserves. Certes, la quantité de planètes proposées est énorme, mais cela ne va-t-il pas devenir rapidement redondant de par le manque de quêtes et d'activités ? Ou bien, totalement inintéressant pour la plupart des joueurs ? Des questions restent donc en suspens mais n’enlèvent rien au charme qui se dégage de cet indie !

 Sur ce, nous vous souhaitons une très bonne journée et à bientôt !

Images ©nomanssky.gamewave.fr

Jérémy BESSONIES