play pause load
-

Gravity Rush, ou quand Sony vous met la tête à l'envers !

À l’occasion de la sortie très prochaine de l’édition ''remastered'' de Gravity Rush sur PS4, nous vous proposons de (re)découvrir ce chef d’oeuvre de la PS Vita !

©imgur.com

Malgré de bonnes performances globales et des fonctions étonnantes, la PS Vita est aujourd’hui en chute libre… En effet, la portable de Sony ne compte que peu de jeux à son actif (dont beaucoup à la qualité discutable) et fait face à un abandon général de la part des éditeurs, qui ne souhaitent plus concevoir ou adapter leurs produits sur la Vita. Pourtant, la console a accueilli de très bons éléments, dont un certain Gravity Rush. Annoncé en 2011 et prévu pour le lancement de cette nouvelle plateforme, le titre n’a cessé d’intriguer les joueurs. Après plusieurs reports, Gravity Rush est finalement sorti et s’est révélé excellent !

Nul besoin de vous faire un dessin, le gameplay est axé autour de la gravité. Certes, vous me direz qu’il n’est pas le premier à s’attaquer au sujet, et il ne sera certainement pas le dernier ! Mais il n’affiche pas le dirigisme auquel nous pourrions nous attendre et fait preuve d’une ambition impressionnante.

Oubliez Newton, place à Kat !

©gravityrush.wikia.com

Vous incarnez donc Kat, une jeune adolescente amnésique qui semble perdue dans un monde qu’elle ne comprend pas. Une fois réveillé, vous constatez qu’un étrange chat noir se tient à vos côtés, vous procurant des capacités hors normes dont celle de manipuler la gravité à votre guise. Ne souhaitant pas dévoiler la suite de l’intrigue, nous nous abstiendrons d’entrer dans les détails en vous laissant tout le loisir de la découvrir par vous-même. Sachez seulement qu’elle vous réserve quelques surprises et autres rebondissements, agréablement mis en scène à l’aide de vignettes aux allures de bandes dessinées interactives. D’ailleurs, dès votre premier contact avec le jeu, vous constaterez l’influence nippone du titre. Pour autant, celle-ci s’affiche par touche et ce, sans affubler les personnages ou les décors d’un aspect trop ''mangatisé'' qui pourraient déplaire à certains.

Au cours de vos péripéties, vous serez amenés à visiter diverses cités possédant chacune une identité visuelle et musicale unique (en particulier le quartier de Plijeune). Outre cela, elles partagent aussi une caractéristique commune… Elles volent ! Et oui, l’ensemble de la structure est en suspension ! Le spectacle est impressionnant et il s’agit là d’une réelle prouesse technique pour la petite Vita. Preuve est faite qu’elle en a encore sous le capot… Ainsi, la cité volante arbore deux facettes ; la ville, faite de bâtiments et de badauds, et ce que nous pourrions appeler « l’envers du décor », situé sous la citadelle. Il est vrai que sous cet angle l’archipel flottant perd de sa superbe, mais n’est pas dénué de charme pour autant et regorge de découvertes sympathiques.

Originellement sorti sur Vita, on aurait pu craindre certains égarements quant à la jouabilité du soft. Mais malgré quelques problèmes de caméra, Gravity Rush s’en sortait avec les honneurs et usait convenablement du gyroscope intégré à la portable de Sony. Espérons donc qu’avec ce portage, les soucis liés à la caméra se verront résolus et que nous aurons toujours la possibilité de naviguer à travers la map grâce au gyroscope de la manette de PS4.

Sachez que le portage sortira le 2 février et sera accompagné des trois DLC, offrant ainsi de nouvelles tenues, quelques missions supplémentaires et de nombreux défis. Bien sûr, cette édition tournera en 1080p, 60fps et sera pourvue du mode Galerie, déjà présent sur la PS Vita, permettant d’admirer différents artworks.

Rappelons aussi que Gravity Rush 2 est en cours de développement mais aucune date de sortie n’a été dévoilée, pour le moment.

©myplaystationwallpapers.net

Sur ce, nous nous retrouverons la semaine prochaine mais en attendant… Bisouw !

Jérémy BESSONIES