play pause load
-

Le Google Tilt Brush et HTC Vive révolutionnent la création virtuelle en 3D

Se prendre pour le Picasso du 21e siècle en transformant son salon en œuvre d'art à part entière... C'est là l'ambition de Google, qui repose sur l'alliance du pinceau Tilt Brush au casque de réalité virtuelle HTC Vive. Cette innovation au potentiel révolutionnaire des modes de création artistique s'adresse à une large palette d'utilisateurs : amateur de peinture virtuelle, professionnel sculpteur, passionné de 3D ou simplement curieux, chacun peut y trouver son lot d'intérêts. Et surtout, chacun peut prendre en main ce dispositif qui a la classe !

© Tilt Brush, Google - Un aperçu en 1 minute des possibilités offertes par le logiciel de Google. Un petit volcan sur-mesure, ça vous fait pas rêver ?

Quand votre salon se transforme en une véritable création

Comme souvent pour les meilleures innovations, le principe est simple : on enfile son casque de réalité virtuelle, on lance le logiciel, et PAF (non, ça ne fait pas des Chocapic !) on se retrouve avec un espace de création en 3 dimensions. Tout est matérialisé à 360° autour de l'utilisateur, du moindre coup de pinceau suspendu en l'air jusqu'aux textures animées, l'immersion créative est absolument complète. La création n'est donc plus une affaire de feuille blanche et d'un crayon sur une surface plane en 2D... Le casque HTC Vive métamorphose l'environnement pour inclure l'artiste au cœur de son chef-d'œuvre, lequel n'a plus qu'à user du Tilt Brush pour concevoir ses créations artistiques. En plus, il est possible de créer à peu près n'importe où, puisque le matériel nécessaire au fonctionnement du Tilt Brush peut être déplacé à la guise de l'utilisateur.

Le champ des possibles semble presque infini à travers les vidéos de démonstration sur le site officiel, qui laissent entrevoir les multiples fonctionnalités et options du software. L'espace de travail transformé en un atelier fusionnant la peinture et la sculpture, c'est tout un panel d'outils artistiques qui est mis à disposition. Plus qu'un simple choix de pinceaux aux formes variées, le Tilt Brush émerveille par l'animation de textures pour le moins inhabituelles : feu, neige, encre, lumière, et même ruban adhésif ! Voilà qui explique pourquoi cette technologie a le potentiel de bouleverser les codes de création graphique, de l'espace de travail en passant par la conception. Les plus ingénieux et créatifs pourraient bien amener le processus de création à un niveau encore jamais vu grâce à ce genre de nouveau gadget, d'ici à quelques années.

© Tilt Brush, Google - Fusion de peinture et de sculpture, tout en virtualité, un choix illimité... Peu importe que l'on soit amateur ou professionnel, le dispositif permet à chacun de s'exprimer.

Une création libérée... Mais à quel prix ?

Si cet attirail créatif est très attractif, son prix est en revanche presque prohibitif. Entre le HTC Vive, l'application et les frais de livraison, c'est presque 1 000€ qu'il faut débourser pour obtenir tout ce joli matériel ! Et il faut en plus un peu de patience, puisque les premiers envois du casque de réalité virtuelle se feront à partir de juin 2016. Outre l'aspect purement financier, il faut noter que l'ingéniosité de Google a également des limites en terme d'installation. Bien que l'utilisateur soit guidé à travers un manuel d'utilisation pour mettre en place les différents éléments, l'ensemble est tout de même un brin contraignant. Il faut d'abord paramétrer le HTC Vive correctement, puis prendre en main le pinceau (comparable à une manette de Wii U), sans oublier de régler les stations servant à délimiter la zone de travail. Bref, des détails qui pourraient paraître anodins, mais qui accumulés font du Tilt Brush un petit casse-tête quotidien.

En définitive, il en faut peu pour qualifier le nouveau gadget de Google : intuitif, performant, cool, inventif... Le Tilt Brush et le HTC Vive ont tout pour plaire ! Seulement, si on omet le prix de cette technologie, qui n'est quand même pas donné à tout le monde. Mais pour les artistes et les passionnés, dont le rêve de créer avec pour seule limite leur imagination chevronnée, n'est-ce-pas un mal pour un bien ? Le temps nous le dira ; et pour ma part, j'ai hâte de voir comment les créateurs vont s'approprier ce genre d'outils high-tech !

Eva MORIN-MARECHAL