play pause load
-

Hyperloop : le transport de demain

A l'heure où chacun cherche le cadeau idéal à offrir lors de la Saint-Valentin, moi aussi, je vais vous parler d'amour. Et plus spécifiquement, d'amour pour une révolution technologique, la dernière qui fait chavirer les coeurs des plus grands ingénieurs et chercheurs du secteur. Des classiques voitures et motos, en passant par l'hoverboard ou encore le drone transporteur, tous les moyens de transports semblent avoir été inventés ! Si c'est ce que vous croyez, c'est que vous n'avez pas encore entendu parler de l'Hyperloop ! Sous ce nom alambiqué se cache un nouveau mode de transport novateur, dont la vitesse de déplacement frôle celle du son.

 

Un train supersonique

A première vue, ces capsules métallisées ultra-futuristes ne payent pas de mine. Détrompez-vous, car elles pourraient bien constituer le moyen de transport le plus sûr au monde d'ici 2020 ! En outre, ce système supersonique peut accueillir des passagers dans ces capsules, qui sont elles-mêmes contenues à l'intérieur d'un tube circulaire. Propulsées à plus de 1200 km/h, elles seraient capables de relier San Francisco et Los Angeles en 30 minutes, alors même que 600 km de distance les séparent. Cette liaison sur le sol américain constitue le premier test à grande échelle pour relier deux destinations par Hyperloop. Celui-ci est mené par la firme Hyperloop Transportation Technologies et son concurrent SpaceX.

Alors, comment ça fonctionne ? L'Hyperloop se déplace sur un circuit formé d'infrastructures bien particulières. Celles-ci peuvent être comparées aux rails utilisés pour les Trains à Grande Vitesse, au détail près qu'il s'agit ici de faire circuler des dispositifs cylindriques à une vitesse supersonique. Ce prodige est possible grâce à un système magnétique : les rails sont en réalité deux faces d'un aimant géant, et l'Hyperloop lui-même contient des armatures aimantées, ce qui lui permet de "glisser" sur le circuit en toute sécurité. Le dispositif est ainsi en mesure de franchir les moindres aléas météorologiques ou routiers, une révolution dans notre société où les embouteillages routiers sont un problème majeur.

 

L'Hyperloop, un 5e moyen de transport

Depuis 2013, il n'a pas cessé de faire parler de lui, mais ce n'est qu'en 2016 que l'Hyperloop signe réellement le début d'une nouvelle génération de transports. Son inventeur Elon Musk, ingénieur et patron de SpaceX, définit l'Hyperloop comme le "5e moyen de transport" en comptant les bateaux, les avions, les voitures et les trains. Au-delà des aspects fonctionnels et sécuritaires, ce train supersonique serait en plus écologique et économique. La technologie mise au point lui permet d'atteindre l'autosuffisance en énergie, ce qui signifie qu'il n'a pas besoin d'être alimenté par une source d'énergie quelconque. Voilà une solution de choix pour répondre aux enjeux écologiques dans le secteur des transports !

Et en plus, l'Hyperloop se veut être un mode de transport abordable, tant en termes financiers que pratiques. La construction des infrastructures nécessaires à son fonctionnement est estimée à un prix considérablement plus bas que les chantiers ferroviaires actuels ou à venir, ce qui en fait une innovation technologique particulièrement attractive pour les entreprises. Et il suffit d'imaginer toutes les applications qui pourraient être faites de l'Hyperloop : transport en commun, transport de passagers ou de marchandises... En clair, un train à la vitesse du son prêt à bouleverser le milieu des transports en l'espace de 5 à 10 ans, c'est là tout le défi relevé par les équipes de recherche et développement qui travaillent sur le projet.

 

Loin d'être un simple projet industriel, l'Hyperloop pourrait ainsi vous permettre d'effectuer des trajets de plusieurs centaines de kilomètres en des temps records, et ce, d'ici à peine 5 ans. Si les premières utilisations de ce train futuriste sont faites aux Etats-Unis, nul doute que cette révolution technologique s'exportera partout dans le monde dès lors qu'elle aura fait ses preuves.

Eva MORIN-MARECHAL