play pause load
-

Un grand cru pour le Free Music 2019 !

Les 21, 22 et 23 juin, notre équipe a débarqué à Montendre pour le Free Music un festival qui nous tient à coeur. Qu'en est-il de cette édition 2019 ? C’est ce que l’on va vous raconter ! 

 

La folie Free Mucic ! - Photo : StayAwake Livy Bertrand

On prend la recette de 2018 et on recommence ! Mais avec cette fois-ci un 3e jour qui vient se rajouter pour encore plus de folies ! Une programmation qui nous a fait rêver durant ces longs mois d’attente, les pins, le lac, le sable, les apéros… Bref l'enthousiasme était au rendez-vous !  

Nous sommes arrivés tôt afin d’avoir notre petit nid bien placé sous l’ombre des arbres, comme d’habitude nous avons été super bien accueillis par l’équipe du festival ! Une fois la tente installée, les verres remplis et le saucisson coupé, la fête peut commencer ! Un petite pluie s’est invitée peu avant le début des concerts, venue rafraîchir l'atmosphère avant que le soleil ne revienne comme pour annoncer le début des festivités !  

 

Photo : StayAwake /  Livy Bertrand

 

VENDREDI 21 Juin 

On démarre cette édition avec le WL Crew ! Que nous avons déjà eu l’occasion de voir, ce groupe de rap bordelais venu en nombre pour faire jumper les festivaliers qui ont répondu présent. Un petit tour du propriétaire afin de repérer les bons endroits où manger, puis nous partons sur la Fire Stage applaudir Groundation pour quelques notes reggae, le chanteur et sa voix transcendante nous ont fait voyager, frissons garantis ! Mais ce n’est pas le moment de s’endormir car Pendulum et sa Drum & Bass de folie arrivent ! Le public est super chaud, à chacun des drops, des pogos bien sportifs s’enchaînent, du vrai bonheur à l’état brut. 

WL Crew pour l'ouverture ! - Photo : StayAwake /  Livy Bertrand

Une foule de festivaliers se forme sur la grande scène pour accueillir la tête d’affiche de cette soirée : Die Antwoord !  Venu tout droit d’Afrique du Sud le groupe a mis le feu, avec une scénographie superbe et le grain de folie qui les ont rendus aussi populaires, l’ambiance devient totalement folle !

Difficile d’enchaîner après un tel show, et pourtant le défi est relevé haut la main par le DJ masqué de The Bloody Beetroots et son électro musclé. L’artiste se démène sur scène jusqu’à aller à la rencontre de son public pour les chauffer encore plus ! On clôture ce 1er soir avec le duo de bass music : Dirtyphonics, qui ne font pas dans la dentelle ! Du dubstep à la drum & bass, des visuels incroyables, on ne pouvait pas finir mieux  ! 

 À peine la musique arrêtée dans l’enceinte du festival, la scène du camping se met à cracher du son, juste le temps d’aller chercher un verre et c’est parti pour galoper sur de la psytrance jusqu’à 5h du matin !  

 

SAMEDI 22 Juin 

Réveil à l’ombre, réveil heureux ! On repart pour une nouvelle journée et en attendant les festivités de la soirée, toutes sortes d’activités s’offrent à nous : Foot, pétanque, volley, ventrigliss… La tropical stage et sa douce techno qui résonne toute l’après-midi et bien évidemment le lac de Montendre pour nous rafraîchir ! Bref plaisir et détente comme en vacances !

La Tropical Stage plus belle que jamais ! - Photo : StayAwake /  Livy Bertrand

Mais l’après-midi laisse vite place à une nouvelle soirée de festival avec en ouverture Dampa ! Comme chaque année, le vainqueur du tremplin Ricard Music ouvre la seconde journée du Free Music. Un homme-machine, une voix au flow insolent, très bonne découverte de notre part ! On continue avec un second duo venu de la région parisienne Agar Agar ! Entre la voix de Clara, la chanteuse, qu’elle utilise comme un véritable instrument de musique et la boîte à rythmes d’Armand aux sonorités techno des années 90 en fait une composition impeccable !

On ne la présente plus, la chanteuse belge Angèle est là et ça se voit ! Le public est venu en masse devant la Fire Stage pour l’accueillir. Armée de sa bonne humeur, de ses danses pétillantes et de sa voix angélique, Angèle met tout le monde d’accord.

Angèle dans toute sa splendeur - Photo : StayAwake /  Livy Bertrand

À l’opposé d’Angèle, le rappeur Scarlxrd n’est pas venu nous compter des petites histoires chantonnantes. Entre trap et métal, le rappeur déchaîne sa haine sur des instrus violentes et transcendantes. Effet garantie, le public totalement hors de lui saute et pogote dans tous les sens.

Très attendu par notre équipe, Rakoon fait son entrée avec son énergie et le feeling qu’il a avec le public dont il a le secret ! Bonnes vibes et jumps sont au rendez-vous. Un pur régal durant 1h dont nous n’avons pas perdu une miette. Pour la clôture du samedi, on accueille l’association du beatmaker bordelais Senbeï très connu pour son projet Smokey Joe & The Kid et Al’tarba, producteur adoubé par DJ Muggs (Cyrpres Hill) viennent pour nous casser les jambes une bonne fois pour toutes ! Avec leur récent album original et puissant  Rogue Monster les 2 artistes repoussent les limites du beatmaking.

 

Al'Tarba déchaîne les foules sur la Fire Stage !  Photo : StayAwake /  Livy Bertrand

 

DIMANCHE 23 Juin 

Dernier jour, déjà, mais toujours aussi motivé !  La majeure partie des festivaliers préfèrent attendre le show du grand Orelsan ? Tant pis pour eux, Hyphen Hyphen a tout déchiré sur scène même sans eux, rythme entêtant qui nous fait machinalement danser, voix puissante, un véritable show que nous a offert ce trio qui aura embrasé la Lake Stage. On arrive tout de même à se frayer une petite place pour le rappeur et son équipe. Locomotive de cette soirée, Orelsan enchaîne avec brio les morceaux de son album “La fête est finie” et quelques-uns du “Chant des sirènes” dont le grand “Raelsan”. Humour, sincérité, tout y est pour passer un moment magique !

Basique ! - Photo : StayAwake /  Livy Bertrand

Le festival se vide grandement après son concert et c’est bien dommage, car le closing risque d’être de qualité  ! Taiwan MC pour la suite, connu pour ses collaborations avec le groupe Chinese Man. Le MC démarre par du reggae, passe par l’électro hip-hop avec le célèbre “Miss Chang” et termine en beauté avec de la Drum & Bass son amour de toujours. On a du mal à accrocher donc on préfère s'éclipser pour avoir une bonne place pour la fin des festivités. 

Pour clôturer ce Free Music 2019, un groupe que l’on aime énormément, La P’tite Fumée ! Un savant mélange entre trance, techno, et musique tribal. Le tout joué en acoustique et avec une énergie… légendaire ! La veille de cette soirée, le groupe jouait pour la 1re fois en live son tout nouvel album. C’est un donc un tout nouveau show qui nous attend et on n'a pas été déçus ! 3 jours de festival dans les pattes ou pas, c’est maintenant l’heure du sprint final. Et le public répond à l’appel ! Un mélange de bonnes vibes et de sourires envahit la Fire Stage durant cette dernière heure de folie ! Le show se termine en trance avec leur morceau en collaboration avec Mandragora  où tous les membres du groupe viennent danser avec nous, puis le groupe s’en va, mais les festivaliers non et en redemandent encore et encore. On voit le groupe négocier pour une dernière chanson mais c’est bel et bien la fin, un dernier remerciement du groupe, un closing parfait, on ne pouvait pas rêver mieux. 

 

La P'tite Fumée en closing - Photo : StayAwake /  Livy Bertrand

 

Le Free Music fait partie de nos festivals coup de coeur chaque année et ce n’est pas pour rien, entre le cadre, les animations, la programmation musicale, l’accueil, et j’en passe, tout y est pour passer un week-end exceptionnel. La programmation rap nous a moins parlé cette année que les années précédentes mais mis à part cela rien à redire. On ne peut que vous conseiller de prendre vos billets pour l’an prochain au plus vite. Free Music on te retrouvera en 2020 tu peux en être sûr !  

Nicolas NOURRIT