play pause load
-

Solidays, le festival de vos vacances !

L'année est terminée, les partiels sont passés, les années sont terminées, pour certains le bac sera déja même fini (pour les autres courage, dernière ligne droite), alors pourquoi ne pas commencer l’été 2018 en musique ? Du 22 au 24 juin, l'Hippodrome de Longchamp se transforme pour acceuillir le festival Solidays. alors n’hésitez plus et rendez-vous à la capitale pour 3 jours de pur plaisir.

Un festival reconnu :

Si vous ne le saviez pas, le festival Solidays est à la base une manifestation de lutte contre le SIDA organisée par Solidarité Sida qui a vu le jour en 1999. Chaque année depuis, c’est l’hippodrome Paris-Longchamp qui accueille cet événement et les bénéfices sont reversés à des associations qui luttent contre le SIDA, à des programmes de prévention ou encore à des organismes qui aident et viennent en aide aux personnes atteintes de la maladie.  Et depuis le début, c’est plus de 150 artistes et jusqu'à plus de 202 000 festivaliers sur les trois jours qui font vivre ce projet : les artistes par un cachet réduit ou une prestation bénévole, et les festivaliers par l’achat de leur place mais aussi leurs dons et leur bonne humeur.

Partout en France il est reconnu comme LE festival parisien par excellence tant par sa diversité musicale que par l’ambiance chaleureuse et familiale qui y règne et évolue entre la 3e et la 6e place des meilleures festivals de France selon les classements.

Cette année, pour les 20 ans du Festival, on garde le même ADN et on monte d’un cran : l’édition “We are all heroes” vous promet de très belles surprises.

Une très jolie programmation musicale :

Comme expliqué précédemment, Solidays est un festival qui accueille un très grand nombre d’artistes tous différents les uns les autres. Il serait alors très long de vous détailler chaque artiste qui sera présent sur scène du vendredi soir au dimanche soir mais je vous laisse déjà découvrir et apprécier les grands noms qui seront présents et vous feront vous ruer sur les dernières places disponibles.

Tout d’abord le vendredi soir, Nekfeu le célèbre rappeur ancien membre de 1995 et actuel idole des jeunes sera présent pour enflammer la scène. Pour les fans de rap, ne vous inquiétez pas, Nekfeu ne sera pas le seul à débiter ses textes vendredi soir. Hamza le rappeur belge sera aussi de la partie pour vous faire chanter sur sa mixtape 1994Stolen Dance et Down by the river, ca vous dit quelque chose ? Qui a oublié ces mythiques chansons qui ont animées quelques fins de soirée et veillées au coin du feu ? Venez les apprécier en live vendredi à Solidays avec Milky Chance le très connu groupe d’indie folk allemand. Vous êtes plus fan de chansons françaises mêlant à la fois pop, hip-hop et variété française ? Solidays a aussi ce qu’il vous faut vendredi avec le jeune Eddy de Pretto et le groupe déluré Bagarre.

Soyez prêt à vivre des émotions diverses et variées au contact des nombreux artistes tous différents les uns des autres : Dj Snake vous fera sauter sur ses drops déchainés, Jain apportera un peu de douceur grâce à sa voix si envoûtante, Mr.Oizo ambiancera les plus fans de techno, Møme vous fera chavirer sur son électro-pop taillée pour le dancefloor et Panda Dub transportera l’univers sound system à l’hippodrome de Longchamp grâce à ses mélodies puissantes et ses basses détonantes.

Le samedi, ne fatiguez pas, le festival bat à son plein et de grands noms prennent le contrôle des différentes scènes. On retrouve par exemple Roméo Elvis le charismatique showman belge qui fera vibrer et pogoter la foule, le groupe Chinese Man, trio aux personnalités décalées et aux musiques à la fois jazz, dub et hip-hop ; les deux frères toulousains Big Flo & Oli et leur rap sincère et entraînant, le plus gros DJ français David Guetta, accompagné de tous ses hits et chansons mondialement connues, ou encore le groupe électro Shaka Ponk et ses célèbres singes qui fait son grand retour à Solidays pour déchaîner les foules.

 

Et la liste est encore longue : Feu! Chatterton et leurs textes poignants, Django Django le groupe rock déjanté, Joolsy et sa pop française, L’entourloop et son reggae empreint d’hip-hop, Mademoiselle K et son folk déjanté, etc.

Mais Solidays c’est aussi l’occasion de découvrir de nouveaux artistes et de permettre à ces derniers de se faire connaître du grand public en montant sur de jolies scènes. Parmi eux samedi soir : No Money Kids un artiste tout droit sorti du métro parisien qui, via une guitare rock et un synthé vintage, transmet à son public un blues poignant mélangé à de l’électro déluré.

Dernier soir et pas moins rempli que les précédents ! Au cours de cette soirée les artistes français sont à l’honneur : Premièrement on retrouve L’impératrice, maîtresse de la pop française où l’exotisme de ses mélodies se mêle à la chaleur et la sensualité de ses textes. Deuxièmement, le groupe Thérapie Taxi sera également présent pour ravir vos oreilles avec leur album Hit Sale, et vos pupilles avec leur show excentrique ; et le phénomène rap de l’année Niska, interprète de la très connue chanson Réseaux et son typique "pouloulou" fera également hurler la foule de Solidays. Enfin les légendes vivantes du rap français, le groupe marseillais incontournable IAM est de retour et prendra possession de la scène pour les 20 ans de l’École du micro d’argent. L’artiste français et véritable phénomène Rilès sort de la toile et sera aussi sur place dimanche pour vous interpréter ses titres anglophones.

Mais les surprises ne s’arrêtent pas là. Préparez-vous à apprécier les DJ Polo & Pan, le groupe soul Jungle, le multi-instrumentiste FKJ, Jahneration le groupe qui flirte avec le reggae et le hip-hop, ou encore Kosme qui vous partagera son groove contagieux et sa vision de la techno.

Une véritable expérience : 

Solidays n’est pas un simple festival, mais une véritable expérience.

En effet, en plus des nombreux concerts, divers ateliers et temps forts sont organisés afin de faire vivre aux festivaliers des moments inoubliables. Trois expositions seront par exemple mise en place sur le site : La première “Le patchwork des noms” a pour but d’honorer et de perpétuer la mémoire des victimes du SIDA. Pleine de couleur, elle n'a pas pour but d’être une oeuvre d’art ou un décor mais bel et bien d’informer le public sur cette maladie connue mais inconnue à la fois du grand public et de provoquer une prise de conscience. Le tout afin de mieux combattre l’exclusion des personnes touchées, briser les tabous sur cette maladie, et perpétuer la mémoire des victimes.

La deuxième se nomme “Happy sex” et se veut elle aussi de briser les tabous d’un autre domaine. Tirée de la BD du dessinateur Zep cette exposition met en scène notre sexualité avec légèreté et humour pour décomplexer sur le sujet et aborder notre vie sexuelle différemment.

Enfin l’exposition “Sex in the city” aborde le sujet de la prévention, de la sensibilisation et du lien avec la sexualité de manière décalée, ludique et interactive. Elle a pour but de stimuler l’imagination, et d’éveiller votre curiosité pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur le sexe, le rapport au corps, les pratiques sexuelles, les risques mais aussi les orientations. Préparez-vous à avoir les réponses à toutes vos questions que vous n’avez jamais osé poser.

En plus de ces expositions de qualités et des artistes, d’autres personnalités connues du grand public dans leurs domaines seront sur place pour animer des lieux d’échanges et de discussions autour de divers sujets. Parmi eux, Stéphanie Seydoux, ambassadrice française pour la santé mondiale, viendra échanger sur la nécessité de s’inspirer de la lutte contre le VIH/Sida pour répondre aux mieux aux défis de la santé mondiale et l’importance d’innover pour garantir l'accès à la santé. Mais il y aura également Thierry Marx le célèbre cuisinier, Michaël Jeremiasz champion paralympique de tennis présent pour discuter autour du regard de la société sur les personnes en situation de handicap et sur leurs difficultés rencontrées, ou encore l’économiste Esther Duflo qui nous expliquera comment repenser la pauvreté et la faire reculer grâce à la créativité.

 

De grands temps forts sont également mis en place avec un hommage aux militants, un hommage aux bénévoles, une cérémonie contre l’oubli, une color party et un spectacle des “soeurs de la perpétuelle indulgence” qui vise à l’acceptation de toutes les communautés.

Une dizaine d’espaces sont mis à disposition pour accentuer le concept du festival et rendre l’expérience parfaite. En voici certains :

- Le village solidarité : Venez vous renseigner sur des thèmes variés comme la santé, l’environnement ou la pauvreté en échangeant avec les personnes sur le terrain au quotidien. Trois thèmes sont à l’honneur : la gynécologie avec la possibilité de consulter sans rendez-vous, les jeunes face à l’isolement des séniors qui explique les moyens de mieux leur faire vivre leur quotidien et favoriser l’entraide intergénérationnelle et le quotidien dans les quartiers populaires qui vise à lutter contre les préjugés sur la jeunesse et la pauvreté.

-Le social club où, qu’importe le métier, hommes et femmes prennent la parole pour échanger sur la perception du monde et lutter contre les discriminations, la misère, mais aussi le courage d’agir et la diversité des parcours de vie.

-Le camping, lieu incontournable du festival. Lieu de court repos pour les festivaliers c’est aussi un lieu de vie où de nombreuses activités sont organisées (ex : stand-ups inédits, musique, animations, activités sportives, jeux, ateliers,...) et où une partie restauration est mise à disposition.

 

-L’espace Kid, qui accueille les enfants de 3 à 10 ans pour leur permettre de vivre leur propre festival par le biais d’ateliers éducatifs, de maquillages, de jeux en plein air et d’expériences sonores. De quoi ravir les plus jeunes festivaliers.

-La palmeraie, reconstitution d’un palais oriental où vous pouvez profiter d’un thé à la menthe accompagné d’une pâtisserie orientale le tout les pieds dans le sable.   

-L’espace Jump&Fun qui vous permet de vivre un moment totalement fou, voire inoubliable. Pour 5 € seulement, envoyez-vous en l’air et sautez le pas. Solidays vous offre la possibilité de faire votre saut à l’élastique en plein festival et de profiter d’un manège à sensations fortes, voire très fortes. Lancez-vous !

Enfin, Solidays abrite aussi un concept unique né aux Pays-Bas, le “Silent Concept”. Cette expérience unique consiste en une foule qui danse en silence. Chaque individu muni d’un casque individuel sans fil se laisse porter par la musique des meilleurs Dj du moment. C’est ce moment paradoxal et intriguant que vous propose de vivre Solidays pendant les trois jours.

Pratique :

Adresse : Hippodrome de Longchamp - Route des tribunes - 75016 PARIS

Billeterie : cliquez ici 

Sur place : consignes d’1€ par article, paiement sans contact possible, distributeur de billets implanté sur le site, borne de rechargement de mobile à disposition, merchandising, recyclage, poste de secours et santé, et évidemment des toilettes installées.

Emma LOOS