play pause load
-

Notre Week-End au Freemusic Festival à Montendre

Depuis 2003, le Freemusic s’est installé sur les berges du Lac de Montendre pour le plus grand plaisir des festivaliers qui une fois de plus cette année ont assisté, les vendredi 23 et dimanche 24 juin, à une nouvelle session les pieds dans l’eau.

Photo : Livy BERTRAND / StayAwake

Grâce à une programmation dense et diverse, à son ambiance déchainée ainsi qu’à son lieu très apprécié, le festival Freemusic a beaucoup fait parler de lui cette année en lançant le début de l’été et de ses festivités.

L’ARRIVÉE SUR LE SITE

Comme dans beaucoup d’autres festivals, une fois que la voiture est garée il est temps de déménager tout son équipement jusqu’au camping du festival. Le chemin pour arriver jusqu’à l’entrée est court ainsi qu’accessible, mais attention d’arriver tôt car la queue pour franchir les barrières d’entrée devient très rapidement surchargée.

Une fois son bracelet au poignet, on est bon pour l’aménagement. Dès l’entrée du festival, un petit village de tentes Quechua de toutes formes et couleurs vous attend. Le camping est grand, accessible facilement et débouche directement sur différents lieux clefs comme les sanitaires (douches et toilettes), les foodtrucks ainsi que sur des espaces de jeux ouverts le samedi.


Photo : Livy BERTRAND / StayAwake

Pas le temps de se poser beaucoup plus longtemps dans notre charmante demeure provisoire qu’il faut déjà repartir faire la queue pour traverser le lac et rentrer dans le coeur du festival où se trouvent les deux scènes (très proches l’une de l’autre ce qui évite les déplacements à outrance et ça, ça rend vachement content), ainsi que des endroits où s’asseoir et plus haut un large choix de camions de restauration. Les premiers concerts débutent vendredi à 20h et on ne voudrait pas être en retard !

Bien que l’envie d’aller aux concerts soit forte, nous faisons un arrêt afin d’acheter la carte Cashless à 1€ qui permet de placer son argent dessus et de régler la nourriture et bien évidemment les BOISSONS.

LES CONCERTS DU VENDREDI

À 20h, c’est donc le groupe français LYSISTRATA qui ouvre le bal depuis la scène Lake Stage. Ambiance au rock instrumental et survolté qui chauffe la foule pour la suite de la soirée avec NAÂMAN qui arrive sur la deuxième scène, Fire Stage.
Le chanteur de Reggae français, très présent sur scène, fait danser et chanter ensemble tous les festivaliers qui sont de plus en plus nombreux à arriver au fur et à mesure que la nuit tombe.

D’autres phénomènes musicaux se relaient alors sur les deux scènes créant une atmosphère légère de fête estivale où chacun se retrouve pour bouger, boire, danser, chanter et se déchainer au son d’artistes comme VALD puis DELUXE, SOFIANE et SYNAPSON. Beaucoup de genres différents se succèdent et évoluent au cours de la soirée comme du rap français, de la pop, de l’éléctro/jazz/funk, et de la deep house. Le dernier concert de la soirée est assuré par MANDRAGORA qui balance de la lourde trance pour taper des pieds et retourner à la tente ensuite sur le coup des 3h30.


Photo : Livy BERTRAND / StayAwake

Que vous ayez envie de dormir ou bien que vous soyez plus d’humeur à continuer de festoyer, le camping vous attend avec toujours cette ambiance festive et conviviale, sous le cri retentissant du très célèbre « APÉROOOOO ». Et pour les plus courageux, il y a toujours à côté du camping la scène DJ qui continue de balancer du son, tard encore dans la nuit.

LA JOURNÉE DU SAMEDI

Après cette première soirée déjà forte en rebondissements et en musique, la journée du samedi s’annonce plus tranquille. Et pour cela, que vous soyez du genre à rester dormir, à vous promener dans la région ou bien à aller profiter en vous amusant directement sur le festival, vous serez satisfait.


Photo : Livy BERTRAND / StayAwake

Au sein du festival le lac reste à disposition. La journée est rythmée par la mise en place du « Temple des jeux », un espace situé à côté du camping et proposant un grand nombre d’activités à plusieurs et amusantes :

- Beach volley : des potes, du soleil, un ballon et du sable.

- Speedminton : variante du badminton qui se joue sans filet.

- Ventraglisse : une longue cache de 20m de long se jetant dans le lac avec un peu d’eau et de savon.

- Tournoi de foot

- Pétanque

- Slakline : élastique tendu entre deux arbres, technique s’apparentant au funambulisme.

- Combat de sumo : y a-t-il vraiment besoin de rajouter quelque chose ?

- Initiation au golf de Montendre

- Scène DJ

Après, si tu n’arrives pas à te lever pour profiter de tout ça, sache qu’on te comprend, mais qu’au moins tu as une tonne de choix à ta disposition.

CONCERTS DU SAMEDI

Et c’est reparti, après une journée à enchainer les activités, à se dorer la pilule au bord de l’eau et à se balader dans le camping pour retrouver du peuple, direction les scènes pour le deuxième soir de concert.
Les premiers à passer sur scène sont SMOKEY JOE & THE KID, un duo de deux Beatmakers bordelais (bien de chez-nous !) qui s’inspirent du hip-hop US ainsi que du groove des mélodies du XXème siècle. Une belle entrée en matière donc, suivie par le groupe TRYO dont la réputation n’est plus à refaire. De ce fait, ils ont su faire chanter la foule sur des chansons connues de tous, communiquant facilement avec le public, invitant même un guitariste amateur de la foule à jouer et chanter avec eux sur scène.


Photo : Livy BERTRAND / StayAwake

La nuit tombe sur le festival et c’est le moment où la soirée commence à réellement battre son plein. Se succèdent des artistes comme THE UNDERACHIEVERS (rap US), RODRIGO Y GABRIELA (un duo de guitaristes incroyable avec des mains magiques: précis, rapide, magnifique, capable de jouer de la trance à la guitare, oui oui), COLOMBINE (rap), ou encore CHINESE MAN (électro hip-hop, collectif marseillais mélangeant l’électron, hip-hop, dub et funk).

La dernière scène de cette 17ème édition est assurée de 02h00 à 03h00 par SCARFINGER avec un show incroyable sur de la bass-music. Caché derrière son foulard, ce jeune français influencé par le hip-hop et le rock remuera la foule une dernière fois avant le retour au camping (ou à la scène DJ pour les plus courageux).

Encore une belle soirée dans une parfaite ambiance de fête entre copains et ça, on aime !

Et voilà, dimanche matin, tu te réveilles dans une tente à l’envers (true story) mais tellement heureux de ce weekend près du lac. Tu remballes ta tente, ton matelas et ton duvet, tu penses que tu irais bien une dernière fois te baigner. Repasses les barrières de sortie, tes affaires sur le dos et tu te dis que tu reviendras très certainement l’année prochaine.

Retrouvez l'album photo StayAwake du Free Music Festival sur facebook : https://www.facebook.com/StayAwakeBdx/photos/?tab=album&album_id=1220071411455403


Photo : Livy BERTRAND / StayAwake

Salomé ROBICQUET