play pause load
-

Live report : Free Music 2018

 

L’été est là, il fait beau, il fait chaud on vous emmène aujourd’hui au bord du lac de Montendre pour le Free Music Festival qui c'est déroulé le 22 et 23 juin  !

La programmation de cette édition 2018 !

Du rock à l’électro, du reggae au rap, nous étions impatients de découvrir la programmation d’artistes que le festival nous a concoctée pour sa 18ème année ! Elle fait partie pour nous de la plus qualitative de la région Nouvelle Aquitaine ! Entre artistes émergents et têtes d’affiches nationales et internationales c’est du lourd, du très lourd qui nous attend !
Nous sommes arrivés dès l’ouverture du camping (à 12h00) afin d’obtenir la meilleure place pour accueillir tout notre petit campement. L’avantage du lac de Montendre c’est qu’il est rempli d’arbres et permet facilement d’être à l’ombre ce qui est un point très positif compte tenu de la chaleur écrasante. Entre détente et musique, bonne humeur et rigolade, c'est un merveilleux week-end que nous allons vous raconter.
Sans grande surprise l’enceinte du festival est la même que l’an dernier : La Lake Stage (la plus petite) et la Fire Stage (la plus grande) côte à côte où s’enchainent les concerts. À l’opposé sur la butte les stands de nourriture, produits dérivés et bars se succèdent pour nos petits plaisirs entre 2 concerts.

Le lac de Montendre - Photo : StayAwake / Livy Bertrand

 

 

 1er soir : Le Free Music nous a touché dans le coeur.

On attaque directement avec Hoshi. Armée de sa guitare, elle débarque sur la grande scène pour nous délivrer de sa voix vibrante ses textes remplis d’amour et de mélancolie, d’espoirs et de doutes. De belles chansons, seul point noir, sa distance avec son public, la chanteuse n’a même pas quitté ses lunettes de soleil durant tout son concert. En attendant sur l’autre scène des modules de skatepark font leur apparition et de nombreuses personnes attendent déjà devant la scène. Un nom très attendu de cette première soirée, le rappeur skateur Lomepal arrive avec un grand sourire. Une bonne partie de son nouvel album Flip y passera “Palpal”, “70”, “Pommade”, “Yeux disent” entre flow technique et chant, on est loin de l’époque des freestyles, un artiste complet vraiment impressionnant à voir sur scène. On enchaîne directement avec Alborosie, un monument du reggae de cette dernière décennie, des sons légendaires comme Kingston Town ou encore Herbalist un festival de bonnes vibrations ! Peu de choses à vous dire sur le suivant mais qui a su faire sauter et chanter les plus jeunes, Niska. On en profite pour aller manger une bonne galette bretonne dans l’un des nombreux food trucks du festival.

"Ramenez-moi en 70, la seule putain d'époque qui m'aille-aille-aille" - Photo : StayAwake / Livy Bertrand

Place au petit prodige de l’électro posé Petit Biscuit parti en tournée internationale en 2017/2018 (avec notamment un passage au prestigieux festival Coachella aux Etats-Unis.) Un palmarès impressionnant au vu de son âge. Sur scène il vit et nous fait vivre ses musiques à fond dansant avec son launchpad, jouant de divers instruments on se laisse porter par ses douces mélodies. On continue dans le DJing mais avec des seniors du domaine que l’on connaît plutôt bien : L’Entourloop ! Venus avec leurs vinyles et leurs caissons de basse, L’Entourloop ont comme à leur habitude tout retourné, ces deux beatmakers accompagnés du MC Bermudien naviguent entre Reggae, hip-hop et électro, à grands coups de scratch et de flow rapide, des showmen incontournables de la scène française ! Pour le final de cette 1ère soirée nous avons la chance d’accueillir les papas de la natural trance Hilight Tribe ! 20 ans qu’ils tournent et la passion est toujours présente, sur scène ils débordent d’énergie tout le monde danse à l’unisson, ils auront su nous réveiller bien comme il faut. Après un tel concert comment aller dormir ? Un petit tour à la tente afin de nous rafraîchir et l’on se jette à l'assaut de la scène du camping pour un set psytrance bien énervé qui aura su nous faire danser jusqu’au bout de la nuit.

PUT YOUR HANDZ UP ! - Photo : StayAwake / Livy Bertrand

Réveil sous les pins, réveil serein ! On attaque ce second jour ! Mais avant, partons profiter des différentes activités proposées au temple des jeux avant le début des concerts. Et il y en a un paquet. Entre la classique baignade dans le lac de Montendre, son ventriglisse, ses divers tournois (foot, volley, pétanque…), initiation au golf et autres, le tout en musique grâce à la tropical stage animée par la Beats Addict Family... De quoi nous occuper ! 

Le mythique ventriglisse ! - Photo : StayAwake / Livy Bertrand

 

 2e soir : Mets du respect sur le Free Music !

19h passées, on repart sur le festival où l’on démarre avec un nom de la nouvelle scène reggae : Jagneration ! Un mix entre Hip-hop et reggae, deux jeunes aux sourires éclatants pleins de bonne humeur et de bonnes vibrations un concert bourré d’énergie pour bien se mettre en jambe pour cette seconde soirée du Free Music. On part ensuite à la découverte de Moha la Squale le nouveau phénomène du rap français, un flow énervé, du charisme, des textes sincères et une énergie à toute épreuve, une bonne recette pour un bon concert. Dans la même ligné que Lomepal la veille un nom voire LE nom que nous attendions avec impatience Caballero et Jeanjass ! Rappeurs incontournables de la scène belge aujourd’hui, ils viennent de sortir début juin Double Hélice 3. Ils ont repris leurs plus gros succès comme TMTC, Sur mon nom… Un show entre technicités, humour et pogo que tout le monde a su apprécier à en voir les têtes noires de poussières sortir de la scène.

 Bienvenue à la banane ! - Photo : StayAwake / Livy Bertrand

Retour au camping pour nous le temps du set de Robin Schulz, gros nom de la scène électro “commerciale”, ce DJ allemand qui a écumé les clubs et les festivals les plus prestigieux du monde entier nous a proposé un set puissant en décibels mais qui ne nous a pas transcendé plus que cela, par contre nous nous dirigeons assez rapidement devant la seconde scène pour être aux premières loges pour Panda Dub ! On ne présente plus ce beatmaker français, Panda Dub c’est une carrière incroyable, une des valeurs sûres du dub français et il revient avec son nouveau live “Circle Live” Celui-ci est composé de cercles lumineux, les basses résonnent, les morceaux sont puissants, on danse, pogotte, on se défoule… Jamais déçu par cet artiste. Quoi de mieux pour clôturer le festival qu’un peu de techno ? Mais pas avec n’importe qui. Le français Vitalic présent sur scène depuis plus de 15 ans est là pour nous faire bouger jusqu’à la dernière note. Un voyage musical où tous les styles s'entremêlent afin de créer un univers magique dans lequel on ne veut plus ressortir. La scénographie faite d’arceaux lumineux rend l’expérience encore plus belle. Un grand monsieur ce Vitalic.

 Pour nous couper les jambes une bonne fois pour toute N’Zo et sa techno Prog résonne dans les enceintes de la tropical stage où une bonne partie des festivaliers se réunit afin de finir en beauté ce merveilleux week-end !

"Ce que vous faites c'est incroyable, mais nous on est incroyaux." - Photo : StayAwake / Livy Bertrand

 Il est temps de tout remballer et de retourner à la réalité ! Cette édition du Free Music fut une fois de plus une réussite voire même meilleure niveau organisation que l’an passé ! (Notamment au niveau de l’entrée aux pics d’affluence). Difficile de trouver des points négatifs à cet événement en tout point réussi. Mise à part la poussière mais bon quand on vient au Free Music on se prépare mentalement à en bouffer ! C’est un festival incontournable du Sud-Ouest qui mériterait d’être complètement sold out plusieurs mois avant son ouverture !

La route des festivals est encore longue cet été alors à très vite !

 

 

Nicolas NOURRIT