play pause load
-

Live report : Animasia 2016

Samedi 1er Octobre à 9h, les portes du hangar 14 s’ouvrent pour une nouvelle édition du festival Animasia organisé par l’association Mandora. Durant deux jours : cosplayeurs, curieux et passionnés ont défilé dans les allées du festival bordelais à la recherche de goodies rares, ou de leur invité favori.

StayAwake était également de la partie et pour cause, voici un petit récap de la journée de dimanche où ma fine équipe et moi-même avons pris part à la fête. Pour être honnête il est difficile de lister chaque élément cool de cette convention tant ils sont nombreux ! De ce fait, je ne m’attarderai que sur mon parcours et sur les activités auxquelles j’ai pu participer durant la journée de dimanche.

 

Nouveautés et Activités

Dès notre arrivée un briefing s’impose, chaque année apporte son lot de nouveautés, mais cette fois-ci la surprise est de taille car ce n’est ni plus ni moins qu’une péniche qui a été louée pour l’occasion ! A bord, nous avons retrouvé différentes conférences mais aussi des concerts, dont celui de notre vocaloïd cocorico : Alys, que l’on aime ou que l’on déteste l’intention reste louable. Le second point fort de cette péniche, c’est qu’elle permet de libérer pas mal d’espace dans le hangar et ça mesdames et messieurs, c’est synonyme d’allées aérées et d’un confort non négligeable durant la balade.

L’étape « péniche » validée, chaque festival Animasia est prétexte pour aller voir les seuls et uniques JBX et Pétulia, créateurs de la saga mp3 « Reflet d’Acide » que je ne peux que conseiller aux amateurs d’héroïque fantasy un peu décalé et aux poètes refoulés. Évidemment leur stand était comme d’habitude bien rempli, de ce fait, impossible de s’approcher du tant convoité jeu de plateau… Peu importe, JBX nous a livré une petite confidence, il semblerait que son jeu sorte très prochainement, affaire à suivre (et de près).

© Juliette Pouilhe / Animasia 2016


Le périple au sein du festival se poursuit et comme chaque année les activités ne manquent pas, après quelques parties de « Diamant » et de « Splendor », est venu le temps des achats et évidemment je n’ai pu repartir sans un petit manga acheté au Manga Café. Cette enseigne est impressionnante, peu importe le manga que vous cherchez, il y est, et si il n’y est pas, cherchez mieux parce que c’est sûr il y est. (j'ai pris le pokémon bleu à droite, je vous le conseille)

© Juliette Pouilhe / Animasia 2016

A l’étage supérieur du hangar,  nous avons assisté au traditionnel Quiz des Gamers dont le champion en titre n’est autre que Benzaie. Invaincu depuis 3 éditions, le vidéaste n’a eu aucune difficulté à se défaire de ses concurrents qui pourtant, semble-t-il, n’étaient pas là pour la figuration. Après cela, le glas de la faim a retenti et c’est sur Ma Bento que notre choix s’est porté (à deux pas de la scène geek). Pour un prix relativement correct, un bento bien garni et équilibré, de quoi faire concurrence au traditionnel Nobi Nobi dont la file d’attente se compte en km arrivé midi.

© Juliette Pouilhe / Animasia 2016

Un rendez-vous incontournable

Au fur et à mesure de la balade, nous avons croisé le chemin de beaucoup d’écoles privées: en nouvelles technologies, en langues, en art, faisant la démonstration de leurs savoir-faire et de leurs programmes… A ce rythme Animasia pourrait bien devenir un rendez-vous incontournable pour les poursuites d’études ou les réorientations, à conditions d’y mettre le prix. De paire avec ces écoles, des studios de jeux indépendants ou grand public écoutent et guident les curieux vers la voie sacrée mais ô combien difficile, de la création de jeux vidéo.

La journée s’est terminée de la même manière qu’elle a débutée : par un tour des stands de goodies qui prospèrent dans les conventions geeks, et ça peut se comprendre aisément au vu de la qualité des produits, dont une partie est directement importée du Japon. Le goodie est vraisemblablement devenu un argument de poids pour le festival qui cherche à attirer les collectionneurs venus pour dégoter la perle rare.

© Juliette Pouilhe / Animasia 2016

Cette édition d’Animasia 2016 est fidèle à ses prédécesseurs, un véritable hommage est rendu à la culture asiatique comme à l’univers geek. Les différents incidents de samedi ne doivent pas être représentatifs du festival en lui même, l'organisation a très rapidement appris de ses erreurs pour corriger le tir afin que les futures éditions se déroulent au mieux. L'objectif d'Animasia est néanmoins accompli, c'est un vrai plaisir de se retrouver entre amis dans cet univers geek que l'on aime tant.

 

Et pour finir, voilà une photo d'oeufs Saïtama (One Punch Man) qui nous ont bien fait marrer.

© Juliette Pouilhe / Animasia 2016

Marc BRIAND