play pause load
-

Croisière musicale réussie pour La Belle au Miroir d'eau !

Samedi 16 mars, 20 degrés, grand soleil. Une petite envie de musique électronique au bord de l’eau… WattsArt et sa péniche sonore sont là pour nous servir ! Avec le joli nom de “La Belle au Miroir d’Eau” et un programme fort alléchant : 13 heures de son réparti sur 3 scènes. 16 artistes de la scène house / techno bordelaise, un petit verre de vin, le tout dans un cadre idyllique entre le pont de pierre et le Miroir d’Eau… Que demander de plus ?


Perfect Setting - Photo : StayAwake / Eligraphie 

 

Un mot d’ordre pour les organisateurs : le qualitatif !

La Belle Endormie, la nouvelle branche artistique de l’association WattsArt qui se cache derrière l’événement, a pour but de participer à la promotion de la culture locale en sollicitant majoritairement des artistes et producteurs issus de la région. 

Une jauge de participants limité, mais un confort idéal sur 600m2 : peu d’attente, que cela soit au petit coin, au bar ou au stand de nourriture. De la place pour danser, circuler et surtout profiter du pont sans problème.
L’événement était sold out depuis près d’un mois déjà, WattsArt nous promet une réelle expérience musicale, c’est ce que l’on va voir !

Embarquement immédiat sur la MSBordeaux ! - Photo : StayAwake / Eligraphie 

 

Tariquet, soleil, miroir d'eau et musique électronique  !

Il est 18h30 lors de notre arrivée, et nous sommes immédiatement conquis ! Accueil très chaleureux, le cadre largement à la hauteur de nos espérances. Nous n’avons qu’une hâte, monter à bord et nous éclater ! Un petit passage à l’accueil afin d’obtenir des tokens (la monnaie de la soirée) et c’est parti !

On commence d’abord par profiter du pont supérieur (qui offre une vue magnifique sur la Garonne et le pont de Pierre) où le set des Langougou vient de commencer. 45 Tours Mon Amour et DoubleG ayant lancé les festivités, la fête est au rendez-vous ! Et on ne pouvait pas démarrer mieux ! La house colorée du trio a été un véritable coup de coeur et il n’a fallu que quelques minutes pour commencer à profiter !

 

Le trio Langougou aux platines - Photo : StayAwake / Eligraphie 

 

Un petit verre de Tariquet plus tard (mais loin d’être le dernier) et on part explorer la scène où l’on va passer la majeure partie de la soirée : Le salon rouge ! Lumières tamisées, couché de soleil sur la Garonne et la tech-house  de Sacha qui résonne dans nos oreilles, on ne peut qu’apprécier.
De retour sur le pont supérieur afin de découvrir
MomomoUn set 100% vinyle, 100% groovy ! Entre danses endiablées et cris de joie, le public est totalement séduit !

 

Des sourires et encore des sourires ! - Photo : StayAwake / Eligraphie 

 

La nuit tombée, la Belle s'éveille.

Il est enfin 22h : l’heure des sandwichs ! (oui bon il faut bien éponger tous ces verres de vins !) Ce que l’on a beaucoup apprécié durant l’événement, c’est le point d’honneur mis pour allier simplicité et qualité. Tant au niveau des boissons et de la restauration, des choses simples, mais délicieuses.

 On repart le ventre plein, direction le salon rouge où la fête est à son paroxysme  avec Milla Voscat aux platines. La jeune femme a littéralement retourné le dancefloor, elle était inarrêtable… et nous aussi  ! On enchaîne directement avec Jayco qui fait son apparition ! Ce DJ bordelais cofondateur du Davycroket CREW est chaud bouillant. Sa house nous a fait jumper jusqu’à se cogner sur le toit de la cale (bon en vrai pas moi je suis bien trop petit).

 

Milla Voscat dans le Salon Rouge ! - Photo : StayAwake / Eligraphie 

 

Un petit tour au salon bleu où l’on s’est très peu baladé au final,  le set de Sébastien Voze bat son plein. Ambiance plus sombre, basses profondes, mélodies envoûtantes … Le DJ nous emmène en voyage au coeur de sa techno acidulée.
Retour au Salon Rouge pour finir et c’est Vitalski qui s’occupera de nous achever avec de la bonne grosse Minimale comme on aime. On aura dansé jusqu’à la dernière track, le public en redemande mais c’est bel et bien la fin.

 

Un public inarrêtable ce soir là ! - Photo : StayAwake / Eligraphie 

 

C’est fatigué mais heureux que nous quittons la péniche sonore, en espérant que ce n’est qu’un aurevoir. La soirée fut une réelle réussite, tant au niveau de la programmation, du lieu et de l’organisation, offrant un véritable confort afin de profiter à 100%. Un événement comme il y a peu à Bordeaux et c’est dans cette optique que La Belle Endormie souhaite avancer et se démarquer. On a très hâte de découvrir la prochaine production de l’association !  

Nicolas NOURRIT