play pause load
-

Légendes et frissons au Japon !

Ohayô gozaimasu les amis :)

Bienvenue pour cette seconde chronique sur l’Asie, la semaine dernière nous avons parlé de l’année France – Corée qui a débuté en septembre. Cette fois-ci nous allons voyager un peu plus à l’Est, dans ce pays au climat tropical, où l’hiver est synonyme de montagnes enneigées, et l’été d’invasion de moustiques à 42°C à l’ombre.

Je vais tenter de vous ouvrir une petite fenêtre sur le Japon, le pays des samouraïs, des geishas, des mangas, des tentacules mais aussi des mythes et des légendes, et ça commence tout de suite.

Who you gonna call ? (Ghostbusters)

Quoi de mieux qu’une bonne histoire de fantôme devant la cheminée ? D’ailleurs, connaissez-vous cette terrible histoire de la dame blanche, qui apparaît lorsqu’on l’appelle, et qui fera tout pour vous trucider ?

Sachez qu’au Japon des histoires de fantôme comme celle-ci existent par milliers et sont beaucoup plus effrayantes !

Ces créatures aussi appelées « Yôkai (??)» font partie d’un très ancien folklore japonais qui remonte au VIIIe siècle (il y a très peu de traces écrites de ce pays avant le VIIe siècle P.C) et sont nées de la même manière que nos traditionnels fantômes, c’est-à-dire de l’imagination des hommes, de leurs angoisses et de la religion.

Le terme Yokai est extrêmement large et regroupe différentes créatures que ce soit des dieux (kami), des démons (oni), des monstres (Bakemono), des fantômes, ou encore des légendes urbaines. Ces mythes et légendes sont également présents dans d’autres folklores asiatiques que ce soit en Chine, en Inde ou encore en Corée.
Tout ceci introduit, je vais vous présenter quelques Yokai particulièrement intéressants, néanmoins il en existe des milliers, de ce fait si le sujet vous intéresse vous pourrez retrouver en fin d’article quelques liens sympathiques à visionner.

1) Le plus laid: Le Karakasa

Illustration par Richard Svensson
© Richard Svensson

 Également appelé Kasa-obake, il s’agit d’une ombrelle qui, si elle est abandonnée depuis plus de cent ans, prend vie. Elle possède des bras, ainsi qu’une jambe avec une chaussure traditionnelle japonaise et un œil. Le petit plus effrayant : sa bouche est constamment ouverte et une langue de reptile en dépasse en permanence. Son jeu préféré est de surprendre les hommes et de les … lécher, voilà.

2) Le plus mignon : le Tanuki

Tanuki du film Pompoko (1994)
© Tanuki du film Pompoko (1994)

 Cet esprit de la forêt est l’un des yokai les plus célèbres et aimés dans le folklore japonais. Synonyme de chance et de prospérité, l’apparence du tanuki se place entre un raton laveur et un blaireau. Capable d’arborer n’importe quelle forme physique, celui-ci est reconnaissable par le port d’une gourde pleine de saké, d’un chapeau de paille. Il a un ventre extrêmement rebondi (qui lui sert de tam-tam) et … des testicules proéminents.

3) Le plus dangereux: Le Kitsune

illustration par http://tekterry.deviantart.com/
© tekterry.deviantart.com

 Responsable d’un nombre incalculable de maux dans le Japon féodal, les kitsune sont des renards ayant dépassé l’âge de cent ans, ce qui leur procure des pouvoirs magiques et maléfiques.

Plus le temps passe et plus leurs pouvoirs grandissent, et de ce fait une nouvelle queue pousse jusqu’à atteindre le nombre limite de neuf.
Il existe de nombreuses variantes de cette divinité qui a été remise au goût du jour par la culture populaire japonaise. Ce yokai est extrêmement populaire et présent dans l’histoire japonaise, je vous invite à approfondir celui-ci en particulier. 

4) Le plus effrayant: Teke-Teke

Illustration du site http://yokai.com/
© yokai.com

 Teke-teke est une légende urbaine peu sympathique.
Ce nom provient du son produit par le déplacement de cette créature à l’apparence de femme sans jambes, et de sa serpe. Différentes légendes existent autour de ce yokai mais ce qu’il faut retenir c’est qu’elle ne rate jamais sa cible (devenir sa proie est d’une facilité déconcertante), on ne peut lui échapper, et lorsque la cible finit par décéder, elle devient à son tour teke-teke.

 

Voilà pour ce petit tour des yokai japonais, chacun possède sa légende et ses variantes, de ce fait, ces petits résumés ne reflètent pas l’entière vérité sur ces mythes et légendes. 

 

"Il fait au moins... -8000°c" (Mission Cléopâtre)

Maintenant une touche un peu plus positive pour vous aider dans ce début de période hivernale. Vous l’avez sans doute ressenti, le mois de décembre est bien là et les premières températures en dessous de 0°C sont malheureusement aussi de la partie.

Comment travailler dans de bonnes conditions avec ce chauffage qui fonctionne une fois sur deux ? Comment trouver la motivation alors qu’il fait nuit à 16h ?...
Les japonais ont pensé à vous, car oui ils pensent à tout en réalité et surtout aux petits gadgets capables de rendre votre vie beaucoup plus sympathique !

Imaginez la scène (attention ça va pas être facile) : vous travaillez devant votre pc et d’un coup, vous avez la désagréable sensation d’avoir les doigts engourdis et gelés, c’est fou non ? Alors voici LA solution.
illustration du site ThankoIllustration du site Thanko 

Le site http://www.thanko.jp/ a mis en vente ces délicieuses mitaines usb chauffantes pour le plus grand plaisir de nous autres, les geeks.
Cet accessoire est disponible sur cette page pour un prix relativement correct (sans compter l’import), même si vous pourrez trouver bien moins cher sur d’autres sites de vente en ligne.

Néanmoins vous laisser comme ça serait criminel, à bas les babouches, pantoufles ou autres charentaises ! Non vraiment, ce qui est à la mode maintenant ce sont les chaussons chauffants usb, qui vont avec leurs frangines mitaines.

Ajoutez à cela un minuteur au cas où vous vous endormiriez et vous avez là vos meilleurs amis de cet hiver, garantis sans poils de petits animaux mignons.

Voilà tout pour cette seconde chronique, je vous laisse quelques liens sur les yokai ainsi qu'une vidéo sur un petit panda tout mignon :3 à la semaine prochaine !

Panda : http://dai.ly/x3gd79o

Yokai : http://yokai.com/

http://www.nekosan.fr/nekolab/yokai/

http://www.nautiljon.com/culture/contes+-+mythologie-5/yokai-13.html

 



 

Marc BRIAND