play pause load
-

Paysages uniques en Asie

Ohayogosaimasu !

Bienvenue pour cette 9e chronique sur la culture asiatique.
L’article de la semaine dernière portait sur les ninjas, de leur création jusqu’à aujourd’hui. Maintenant vous avez de quoi parfaire votre entraînement et devenir à votre tour un grand shinobi !

Mais voilà, le souci c’est que même les plus grands ont besoin de repos : se dorer au soleil, siroter un bon cocktail, enfoncer leurs orteils dans le sable fin, tout ça pour méditer bien entendu.

Et je vais vous dire, ça tombe bien ! Car l’Asie regorge de magnifiques paysages extrêmement bien préservés.

Voici donc un petit top sur les plus beaux paysages d’Asie.
C’est parti ! :)

 

En Corée du Sud

L’île de Jeju, c’est un peu la Côte d’Azur… Mais en mieux.
Longue de ses 1845 km², l’île de Jeju est un véritable paradis tropical mêlant paysage montagnard et plage de sable. Créée suite à l’éruption du volcan Hallasan, cette île est aujourd’hui un lieu touristique très apprécié des Chinois, des Japonais et bien évidemment des Coréens.

Un véritable lieu de bien-être à 85km au sud de la Corée (du Sud également), ça ne se refuse pas.

Argument à part, on peut aussi y trouver l’incroyable Loveland à Seogwipo, un parc dédié aux activités pour adultes où l’on ne compte pas moins de 140 sculptures. Un endroit vraiment sympathique que l’on ne visite pas en famille.

©VisitKorea - Jeju-Do

 

En Chine

Bon imaginons, vous venez de faire onze heures d’avion pour arriver jusqu’à Shanghai. Vous voilà à présent en Chine, superficie : 9 millions km², population : 1 milliard 400 millions.
Et là, vous vous posez la question existentielle : « Y a quoi à manger ? »

…Non pas cette question-là, celle-là : « Et maintenant, qu’est-ce que je fais ? ».

Et c’est donc ici que j’interviens. Lorsque l’on parle de la Chine, on évoque souvent son régime politique, sa population ou encore son taux de pollution (oui on n’est pas très optimiste).
Mais en réalité la Chine c’est un petit bout de paradis.


A 400 km au Sud-Ouest de Shanghai se dresse le Mont Jaune, ou plutôt en chinois le mont HuangSan.
Si vous avez déjà vu Kung fu panda (belle référence), ces paysages vous diront forcément quelque chose !
Perchée à 1800 m de haut, cette chaîne de montagne est un véritable décors de film, changeant d’apparence au grès des vents et de la météo.

Il est possible de la visiter, d’y manger ainsi que d’y dormir, mais la Chine est un pays extrêmement peuplé alors attention à l’afflux de masse.

©bonjourshanghai.com - Mont Huangsan

 

Au Japon

Avec le temps, le Japon s’est beaucoup ouvert à l’occident, à tel point que plus rien de ce qui en vient ne nous étonne.
Et pourtant, ils sont extrêmement doués dans le domaine ! Que ce soit les monuments ou les paysages, le Japon reste une source infinie d’émerveillement.

Étant un fan inconditionnel du Japon, choisir un endroit en particulier est difficile… Alors en voici un magnifique parmi tant d’autres.

La préfecture de Nagano, située à 150 km de Tokyo environ, est connue pour abriter d’anciens monuments ainsi que les Alpes japonaises : Kamikochi.

Cette préfecture est intéressante car elle a su préserver (comme un peu partout au Japon, mais là mieux) son patrimoine culturel et historique. 
Une station ayant servi à relier Edo (Tokyo) à Kyoto a été restaurée à la mode du XVIIe siècle (Période Edo): Tsumago Juku.
De nombreux châteaux et temples sont encore debout et en bon état, notamment celui de Zenko-ji, un temple bouddhiste datant du VIIe siècle (les bouddhistes ont bon goût pour l’architecture).
Etant donné que nous parlons paysages, j’aimerais vous montrer les Alpes japonaises, longues de 16 km et hautes de 1400 m. Elles sont à présent protégées et font partie du patrimoine culturel du Japon.

©explorizers.com - Kamikochi

 

Au Tibet

Le Tibet est un pays extraordinaire, mais son histoire est assez tragique suite à l’invasion chinoise, je reparlerai peut être de cela dans une autre chronique. ;)
En attendant voici le palais du Potala, construit au XVIIe siècle par le 5e dalaï-lama, il se situe au centre de la vallée de Lhassa, dans la préfecture de Lhassa et dont la capitale s’appelle… Lhassa, voilà ils avaient sans doute autre chose à faire que choisir des noms.
Le palais en lui-même est une véritable œuvre d’art avec ces deux couleurs éclatantes.
Aujourd’hui le palais est devenu un musée à la gloire de la République Populaire de Chine, ce qui est fâcheux quand on sait qu’il a été construit pour un dalaï-lama, pacifiste et bouddhiste.

©oneworld365.org - Palais du Potala

 

 

C’est sur ces paysages de rêve que je vous dis à la semaine prochaine pour la 10e chronique (oui le temps passe vite) sur la culture asiatique. Bonne semaine et à bientôt ! :)

Marc BRIAND