play pause load
-

Le Nouvel An en extrême-orient

Annyeonghaseyo! Bienvenue pour cette 5eme chronique sur la culture asiatique.

J’espère que le Papa Noël a été généreux et que vous avez bien mangé, 5 pastèques et choux fleurs par jour, c’est important. :)

Les fêtes ne sont pas terminées et nous allons donc poursuivre ce qui a été entamé la semaine dernière, car 2016 arrive à grands pas et vous ne serez pas les seuls à faire la fête !

C’est parti !

Le Nouvel An Chinois (début le 8 Février sous le signe du singe de feu)

Aussi appelée « Fête du printemps », c’est la fête la plus importante de Chine, il y a plusieurs jours fériés et des congés pour que les habitants en profitent au maximum, c’est également une fête longue et complexe avec un nombre très important de cérémonies et des temples bondés.

fête du dragon
Dragon articulé durant la fête du dragon en Chine

Les traditions du Nouvel An sont nées d’anciennes croyances, dont une selon laquelle un monstre terrible du nom de Nian (mot très proche de celui de « année ») terrifiait les habitants et les obligeait à rester chez eux le soir du Nouvel An jusqu’au lendemain matin. Pour le tenir à distance, les Chinois ont eu l’idée de l’effrayer, pour cela ils allument des lanternes, des pétards, tirent des feux d’artifice et placent sur leur entrée un ruban rouge.

La fête ne s’arrête pas là, loin de là même, les repas s’enchaînent avec des aliments symboliques pour s’assurer que la santé, les études, le travail se portent bien. Lorsque le repas est terminé, les enfants reçoivent une enveloppe rouge contenant de l’argent pour leur porter chance.

Puis vient la fête du dragon, cette image célèbre de ces dragons magnifiques et articulés au son des tambours et des gongs, dansant au milieux des rues. Le dragon, craint dans certaines religions et ici considéré comme une créature représentant la bravoure, la chance et la noblesse, est très apprécié dans la culture chinoise.

 

Après deux semaines de fêtes environ, le Nouvel An se termine par la Fête des Lanternes (Yuanxiao, également le nom d’une soupe que l’on consomme ce même jour). Une lanterne en papier à la main, les chinois doivent résoudre la devinette écrite sur celle-ci pour recevoir un cadeau. Cette tradition est très ancienne et tire sa source d’une légende que je vous invite à lire ici.    

Blog.chinevoyages.com
©Blog.chinevoyages.com - Fête des lanternes

 

Le Nouvel An Vietnamien (Fête du printemps)

La fête du Têt est également la plus importante du Vietnam. En beaucoup de points similaires au Nouvel An chinois, la fête du Têt est l’occasion pour les familles de se retrouver et de se souhaiter pleins de vœux de bonheur, de chance et de prospérité.

Les enfants reçoivent également leur petite enveloppe rouge avec de l’argent, le dragon est également sacré et célébré durant les fêtes et les temples sont aussi remplis d’offrandes et de donations.

contourdumonde.com
©contourdumonde.com

Les débuts des festivités commencent à peu près en même temps que la Fête du Printemps en Chine (Nouvel An). Les familles font le plein de provisions et de fournitures pour décorer les habitations et faire de copieux repas.

Cette fête est extrêmement importante car c’est durant cette période que les âmes des défunts reviennent sur terre selon les croyances vietnamiennes, il est donc du devoir des vivants de faire bon accueil à ces âmes à l’autel des ancêtres.

Un rituel d’une importance cruciale s’opère le premier jour de la nouvelle année, tout ce qui est dit ou fait ce jour-là aura un impact sur le reste de l’année, donc pas un pas de travers ! Selon une tradition vietnamienne, le premier visiteur d’une famille détermine si celle-ci aura bonne ou mauvaise fortune durant l’année, c’est donc très important et personne ne rentre sans y être invité.

 

Le Nouvel An Japonais

Comme pour la Chine et le Vietnam, le Nouvel An est une fête très importante dans le calendrier japonais, dès le 26 décembre, les décorations de Noël sont retirées pour faire place au Nouvel An.

La fête se déroule sur 5 jours fériés, à la fin de l’année les Japonais envoient leurs vœux à leur famille et leurs amis, ceci doivent arriver le 1er Janvier, pas avant ni après. (Oui la poste est très, très efficace chez eux).

Ensuite vient le moment du grand nettoyage (ôsôji) ! Les maisons, les établissements scolaires, les bureaux sont nettoyés de fond en comble, ce qui fait office de rite de purification. C’est également le moment des soldes et des soirées entre amis.

sakurahouse-blog
©sakurahouse-blog - Lucky bags

Le soir du réveillon est assez classique, soit entre amis, soit en famille, les japonais passent du bon temps en dégustant l’omisoka accompagné de udon et en regardant (pour la plupart) la traditionnelle émission Kohaku Uta Gassen sur la chaîne NHK qui rassemble toutes les personnalités célèbres.

En fin de soirée le traditionnel passage au temple ou au sanctuaire pour prier, puis les enfants reçoivent la fameuse enveloppe contenant un peu d’argent.

Le 1er Janvier, les Japonais se lèvent tôt pour admirer le lever du soleil qui apporte la nouvelle année.

Le petit plus du nouvel an japonais, ce sont les fukubukuro (lucky bags), des petites pochettes surprise qui valent entre 20€ et 75€ et qui contiennent un petit peu tout et rien, pour les plus chanceux ces pochettes peuvent contenir des trésors comme une voiture, un voyage et pour certains, une maison.

 

 

Le 1er Janvier en Corée du Sud

Le 31 décembre est une journée assez importante en Corée du Sud. Les gens se regroupent autour d’une pagode appelée Bosin à Seoul (la grande loyauté) pour sonner les 33 coups de cloche, la séance est dirigée par le Maire de la ville, 5 célébrités et 11 citoyens.

Bosingak à Séoul*
Bosingak à Séoul

 

La légende qui entoure les 33 coups de cloche est tirée de la cosmologie bouddhiste mais également de l’histoire coréenne durant la dynastie Joseon (14e – 19e siècle), celle-ci était sonnée pour annoncer l’ouverture et la fermeture des portes.

Après ce rassemblement très prisé, des spectacles sont organisés avec des danses, des chants et des orchestres traditionnels. Le lendemain la population se presse pour observer le lever du soleil du 1er janvier dans des lieux proches de la côte pour avoir la meilleure vue possible.

Un second nouvel An, cette fois-ci lunaire, est célébré par les Coréens. Il s’agit du Seollal que je vous laisse découvrir juste ici.

 

Ce sera tout pour cette cinquième chronique, un peu plus longue que les précédentes du fait d’un sujet beaucoup plus large et délicat. Je vous souhaite à tous une bonne année, une bonne santé et tout ce qui va avec, à l'année prochaine ! :)

Marc BRIAND