play pause load
-

La La Land - La mélodie suprême


J’ai vu très peu de comédies musicales dans ma vie, et encore moins de films d’amour. Ce ne sont pas mes genres préférés, et même si j’avoue très sincèrement avoir dansé sur du High School Musical étant jeune, je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre en allant voir la nouvelle production musicale d’Hollywood. Et oh mon dieu, je suis tombé amoureux.


 

Après Whiplash

Et oui ! La La Land est réalisé par Damien Chazelle, le même grand monsieur qui a produit Whiplash, qui était déjà une énorme tuerie dans son genre.

Mais là, il a décidé de casser tout le game du cinéma des 10 dernières années avec une comédie musicale qui est parfaite en tout point. En. Tout. Point.

Je ne sais vraiment pas comment vous faire partager mon amour pour ce film tellement j’en tremble encore. Je sors tout juste de la salle et c’est très rare que je me retrouve dans un tel état d’excitation après un film. La dernière fois c’était pour Interstellar, en 2014.

 

Synopsis : Au cœur de Los Angeles, une actrice en devenir prénommée Mia sert des cafés entre deux auditions. De son côté, Sebastian, passionné de jazz, joue du piano dans des clubs miteux pour assurer sa subsistance. Tous deux sont bien loin de la vie rêvée à laquelle ils aspirent…
Le destin va réunir ces doux rêveurs, mais leur coup de foudre résistera-t-il aux tentations, aux déceptions, et à la vie trépidante d’Hollywood ?

Un film unique

Dans cette production nous retrouvons cette chère Emma Stone (Gwen dans les derniers Spider-Man) ainsi que Ryan Gosling (Drive) dans les rôles principaux. Nous avons également un caméo de J.K. SimonGG, qui a déjà joué dans un film de Damien puisqu’il s’agit de Whiplash.

Comme le dis si bien ce cher InThePanda : « ce film est une révélation ». Le réalisateur a très bien précisé qu’il voulait convaincre ceux qui n’aiment pas les comédies musicales, c’est réussi. Avec brio.

 

 

Niveau réalisation déjà, il y a tellement de choses à dire, tellement de choses qui ont été osées et réussies ! Les chorégraphies sont très très bien interprétées, par tous les acteurs. Qu’ils soient 50 ou 2, on est transporté dans cette féerie. Je me suis retenue de me lever et de danser dans le cinéma.

D’ailleurs, vous savez à quel point j’aime les plans séquence. Toutes les chorégraphies sont réalisées en plan séquence. Est-ce que vous imaginez le travail de malade que cela demande ? Chaque prise doit être parfaite, chaque pas, chaque changement de place, même le playback est impeccable ! C’est visuellement jouissif.

« Le visuel ok, mais la musique ? C’est quand même la base dans une comédie musicale ! ». Je suis bien d’accord avec vous ! Étant un musicien, je suis toujours très pointilleux sur la musique dans les films. Mais là, dès la scène d’intro qui va rapidement devenir culte, j’ai compris que je pouvais me laisser couler dans mon fauteuil et profiter pleinement de l’ambiance sonore. Quel pied ! Elles sont toutes parfaites, et même si vous n’aimez pas le Jazz, pas d’inquiétude, le film va vous réconcilier. Toute la bande originale va vous rester dans la tête, en sortant de la salle vous n’aurez qu’une envie c’est de l’écouter encore et encore. Et une fois n’est pas coutume, c’est le même compositeur que pour les musique de Whiplash, j’ai nommé : Justin Hurwitz.

Vous allez tomber amoureux

Que ce soit du film, de la musique, de la réalisation, des couleurs ou même d’Emma Stone ou de Ryan Gosling, ce film est fait pour vous. Le jeu d’acteur est tellement bon ! Emma Stone était peut-être un peu légère dans les Spider Man, mais là elle explose tout ! Elle est simplement sublime et naturelle, on veut traverser l’écran et lui faire un câlin quand elle ne va pas bien.

Et leurs voix… Ils ont appris tous les deux à chanter uniquement pour ce film, et même à jouer du piano concernant Ryan. Ce sont vraiment leurs voix qu’on entend pendant les musiques, pas des « doublures vocales ».

 

Des couleurs, des couleurs et encore des couleurs !

Le scénario quant à lui est assez innovant sans prendre trop de risque, mais ce n’est pas qu’une histoire d’amour ! C’est la poursuite de ses rêves, les obstacles et les tacles que la vie met dans la tronche, tout ça dans un Los Angeles méconnaissable. Et cette fin…

C’est vraiment difficile d’exprimer l’amour par écrit, mais je suis vraiment tombé amoureux de ce film. Tout simplement. Je pensais que ça n’arriverait pas de sitôt après Interstellar, mais là c’est un niveau au-dessus. Bien sûr ce n’est pas le même genre, pas le même registre, mais le fait qu’il y ait de la musique aussi parfaite me fait bondir dans tous les sens. Et il y a même un solo de trompette magnifique (qui est le meilleur instrument du monde bien sûr).

Dans la liste

C’est donc à coup sûr que La La Land rejoint ma liste de film préféré de tous les temps de la mort qui tue.

N’attendez plus et foncez le voir, c’est une expérience unique. Me croirez-vous ? J’ai même versé une petite larme (je vous laisse le plaisir de deviner quand).

 

Ma note : 5/5

 

 

Antonin PAPILLON