play pause load
-

Hunger Games : La révolte, partie 2 !

! SPOILER ! 

SYNOPSIS OFFICIEL : 

     Alors que la ville de Panem est ravagée par une guerre désormais totale, Katniss et le Président Snow vont s’affronter pour la dernière fois. Katniss et ses plus proches amis – Gale, Finnick, et Peeta – sont envoyés en mission pour le District 13 : ils vont risquer leur vie pour tenter d’assassiner le Président Snow, qui s’est juré de détruire Katniss. Les pièges mortels, les ennemis et les choix déchirants qui attendent Katniss seront des épreuves bien pires que tout ce qu’elle a déjà pu affronter dans l’arène…

 

CRITIQUE : 

" LA CHUTE DU GEAI MOQUEUR ! "

     Hunger Games, saga dystopique tirée des livres de Suzanne Collins, est adapté au cinéma depuis 2012. Ce phénomène mondial a montré une fois pour toutes qu’un personnage féminin pouvait tenir le premier rôle dans un film d’action. Dans les deux premiers volets, l’histoire est centrée sur le régime autoritaire qu’exerce le Capitole à l’aide des « Hunger Games », puis laisse place à un assaut final en deux parties. 

     Alors que « La Révolte : partie 1 » se concentrait sur la stratégie de vengeance du District 13 sur un rythme insipide, ce dernier opus enchaîne les combats et les explosions. Dans un climat d’oppression et de peur, nous suivons Katniss et son équipe rester en retrait de la bataille pour tourner des spots de propagande. Ce choix ralentit le rythme du film et lui fait perdre son intensité. Katniss, héroïne-malgré-elle, est dépassée par cette révolution qu’elle ne maîtrise pas. L’action et l’aventure ne suffisent donc plus et la fameuse vengeance contre le président Snow s’essouffle tout au long du film. L’orientation « d’Hunger Games » tourne alors au ridicule et le film plonge, à l’image de sa dernière scène, dans la niaiserie. Cette tournure est d’autant plus navrante que le « twist » final nous rappelle que la saga avait toujours su surprendre le spectateur et éviter les pièges de film pour adolescent. 

     « Hunger Games, partie 2 » scintille tout de même grâce aux bonnes prestations d’une Katniss instable, d’un Peeta brisé et violent et de deux présidents plus sombres et abjects que jamais. On retiendra surtout la performance de Jennifer Lawrence qui anime son personnage d’un charisme et d’une force indéniable. 

     Ce dernier épisode représente un hymne à la résistance et une critique des dégâts causés par la guerre. La saga « Hunger Games  » restera dans les mémoires pour sa proposition d’un personnage féminin, qui avec ses forces et ses faiblesses, ne se définit pas que par les hommes qui l’entourent.

 

FILMS NOTABLES DE JENNIFER LAWRENCE :

© allocine.com

 

Winter's Bone (2010) :

Ree Dolly vit dans le Missouri. À l'âge de 17 ans, elle est responsable de ses frères et sœurs. Après avoir appris que son père, ancien dealer, avait mis leur maison en caution, Ree se lance à sa recherche et se retrouve plongée dans les réseaux criminels locaux.

© allocine.com

 

Happiness Therapy (2012) :

Pat Solatano a tout perdu : sa maison, son travail et sa femme. Rapidement, il rencontre Tiffany, une jeune femme ayant eu un parcours mouvementé. Un lien inattendu se tisse entre eux et, ensemble, ils vont tenter de reprendre en main leurs vies respectives.

© allocine.com 

 

American Bluff (2013) : 

Un escroc particulièrement brillant, Irving Rosenfeld, et sa complice, Sydney Prosser, se retrouvent obligés par un agent du FBI, Richie DiMaso, de nager dans les eaux troubles de la mafia et du pouvoir, pour piéger un homme politique corrompu. Le piège est risqué, d’autant que l’imprévisible épouse d’Irving, Rosalyn, pourrait bien tous les conduire à leur perte…

 

PROJET FUTUR :

© allocine.com

 

Sortie du film « Joy »

Joy est inspiré d’une histoire vraie. Le film se concentre effectivement sur la vie d’une mère célibataire de 40 ans bien décidée à réussir en dépit de sa famille. A force de travail et de sacrifices, elle va parvenir à construire un véritable empire pesant plus d’un milliard de dollars. Mais voilà, tout ne va pas se passer comme prévu et elle devra faire face à la trahison de certains de ses proches.

Réalisation d’un film

     Jennifer Lawrence a récemment déclaré avoir « signé un contrat pour réaliser un film. Project Delirium, basé sur un article de presse raconte une guerre mentale dans les années 60, c’est une sorte d'expérience à l'acide qui s'est très mal terminée ». « C'est marrant, j'ai toujours voulu me mettre à la réalisation, depuis mes 16 ans. Si j'avais essayé de m'y mettre plus tôt, je pense que je n'aurais pas été prête. Mais maintenant, je le suis… » a t-elle révélé à la presse. Puisse le sort lui être favorable!

 

Anaïs MAUPIN