play pause load
-

Grave - Le -16 ans qui fait plaisir

Un film français sur le cannibalisme ?

Oui, vous avez bien lu. Aujourd'hui sort en salle le film « Grave », que j'ai eu le plaisir de découvrir en avant-première. Il faut savoir que c'est un film qui sort aussi aux États-Unis, comme quoi il vise déjà plus loin qu'une banale comédie française clichée.

Que dire sur ce film... Si vous voulez être curieux, aller le voir. Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre en y allant (et pour cause, ce n'est pas le genre de film que l'on voit tous les jours), et j'en suis ressortis ravi !

C'est le genre de production qui « reset » un peu tous les quotas cinématographique que l'on à tous en nous. C'est une purge, mais dans le bon sens du terme. Alors oui, il y a de l'hémoglobine, oui c'est bel et bien du -16 mais c'est tout de même le 1er long métrage de Julia Ducournau ! Vous vous rendez bien compte que c'est osé de ouf ?

À la manière d'un teen-movie, Grave se faufile sans problème entre toutes nos craintes pour finalement très vite nous surprendre avec joie. Un humour constamment présent malgré un sujet des plus délicats. Ce n'est pas un film qui est « gore » pour vendre, il n'y a pas beaucoup de scène violente et quand elles sont là, l'ambiance est-elle qu'il est impossible que cela nous choque.

Une musique omniprésente et importante, un montage très efficace, l'ambiance du bizutage, des boites de nuit et de la recherche du « soi-même », que des éléments traités à la perfection.

Au final, Grave est un coup de cœur totalement imprévu et marquant, qui me laisse encore ce goût de l'interrogation sur ce que j'ai regardé, même 4 jours après.

Foncez dévorer (lolilol) ce film !

Antonin PAPILLON