play pause load
-

Alice n'aurait pas du passer de l'autre coté du miroir !

Synopsis Officiel : Les nouvelles aventures d'Alice et du Chapelier Fou. Alice replonge au pays des merveilles pour aider ses amis à combattre le Maître du Temps.

Avis : 

     Six ans après « Alice au pays des merveilles », les studios Disney signent la suite des aventures de son héroïne préférée. En 2010, le premier volet réalisé par Tim Burton avait attiré plus de 4 millions de spectateurs français et avait révélé la jeune actrice Mia Wasikowska. Aujourd’hui le réalisateur cède sa place à James Bodin à qui l’on doit notamment les films « The Muppets » ou la série « Flight of the Conchords » .

     Inspiré du roman, écrit par Lewis Carroll en 1871, « Alice de l’autre coté du miroir » met en scène la distorsion du temps et de l’espace. Alice est à nouveau plongée dans le monde des merveilles en passant par un miroir. Elle retrouve ses amis sauf que le Chapelier Fou est mourant et retranché chez lui. Il a retrouvé la trace de ses parents supposés morts mais personne ne le croit. Alice est la seule à pouvoir l’aider en retrouvant le Temps, qui lui donnera les moyens de retourner dans le passé et de découvrir ce qui s’est réellement passé. 

     Bien que très prometteur sur le papier, le film déçoit. En effet, Camille a trouvé que le film n'était qu’une pâle copie du style Tim Burton. On y retrouve les beaux décors du premier opus avec leurs nombreux détails et les différentes palettes de couleurs qui reflètent justement les ambiances du film. La bande originale est aussi agréable et ajoute un rythme au film. Or cela ne suffit pas. Le scénario n’est pas assez pertinent et perd en crédibilité lorsqu’il inculque une morale trop poussée et naïve. De plus, Johnny Deep n'est que l’ombre de lui même dans le film. Bien que son personnage soit extrêmement maquillé et très coloré, il en reste pas moins très mélancolique et fade. 

     Elie, n’a pas aimé non plus. Dès le début du film, l’histoire dans le temps est mal amenée et crée des problèmes de compréhension. Le scénario en lui même est décevant. En effet, le film tente d'expliquer pourquoi la reine rouge à une grosse tête ou pourquoi le lièvre de Mars est fou… or comme le précise le roman il n’y a aucune explication logique à de l’absurde. La réalisation est elle aussi navrante; les fonds verts sont trop perceptibles - quand Alice court sur un tapis roulant et que le décor ne bouge pas à la même allure -. Suite très peu convaincante, la magie n’opère pas. 

Filmographie de Mia Wasikowska

Allociné

 

Jane Eyre de Cary Fukunaga - 2011

Jane Eyre est engagée comme gouvernante de la petite Adèle chez le riche Edward Rochester. Cet homme ombrageux ne tarde pas à être sensible aux charmes de la jeune fille. C'est le début d'une folle passion...

 

 
Allociné

Des hommes sans loi de John Hillcoat - 2012

1931. Au cœur de l’Amérique en pleine Prohibition, dans le comté de Franklin en Virginie, état célèbre pour sa production d’alcool de contrebande, les trois frères Bondurant sont des trafiquants notoires. Seuls contre une police corrompue, une justice arbitraire et des gangsters rivaux, les trois frères écrivent leur légende : une lutte pour rester sur leur propre chemin, au cours de la première grande ruée vers l’or du crime.

 
Allociné

Stoker de Park Chan-wook - 2013

Après la mort de son père dans un étrange accident de voiture, India, une adolescente, voit un oncle dont elle ignorait l’existence, venir s’installer avec elle et sa mère. Rapidement, la jeune fille se met à soupçonner l’homme d’avoir d’autres motivations que celle de les aider. La méfiance s’installe, mais l’attirance aussi…

 

 

Allociné

Crimson Peak de Guillermo del Toro - 2015

Au début du siècle dernier, Edith Cushing, une jeune romancière en herbe, vit avec son père Carter Cushing à Buffalo, dans l’État de New York. La jeune femme est hantée, au sens propre, par la mort de sa mère. Elle possède le don de communiquer avec les âmes des défunts et reçoit un étrange message de l’au-delà : "Prends garde à Crimson Peak". Une marginale dans la bonne société de la ville de par sa fâcheuse "imagination", Edith est tiraillée entre deux prétendants: son ami d’enfance et le docteur Alan McMichael.

 

Anaïs MAUPIN