play pause load
-

007 Spectre, Pas bon, James Pas bon!

! SPOILER ! 

SYNOPSIS : 

     Un message énigmatique venant du passé entraîne James Bond dans une mission très personnelle à Mexico City puis à Rome, où il rencontre Lucia Sciarra, la magnifique et inaccessible veuve d’un célèbre criminel. Bond réussit à infiltrer une réunion secrète révélant l’existence d’une redoutable organisation baptisée Spectre.

Pendant ce temps, à Londres, le nouveau directeur du Centre de la Sécurité Nationale, remet en cause les actions de Bond et l’existence même du MI6. Bond tente secrètement de localiser Madeleine Swann, la fille d’un vieil ennemi, qui pourrait détenir le moyen de détruire Spectre. Fille de tueur, Madeleine comprend Bond mieux que personne…

En s’approchant du cœur de Spectre, Bond va découvrir qu’il existe peut-être un terrible lien entre lui et le mystérieux ennemi qu’il traque…

 

CRITIQUE : 

« Oh merde ! »

     Pour ce quatrième opus, Daniel Craig enfile le costume de James Bond pour s’attaquer à la tentaculaire organisation terroriste qu’est « Spectre ». Le film démarre sur un plan-séquence dans les rues de Mexico où l’agent secret déguisé en squelette à tête de mort est plongé en plein fête des Morts mexicaine. Puis la voix de Sam Smith dévoile un générique où James Bond apparait, la peau enflammée, entouré de silhouettes féminines et de visages familiers. Comme dans « Skyfall », il tisse les liens avec le passé de l’agent et fait ressurgir ses démons intérieurs. Sam Mendes cherche ainsi à explorer de nouveau l’humanité d’un héros orphelin. Mais à trop vouloir faire de 007 un personnage ordinaire aux aventures extraordinaires, le réalisateur se noie sous un scénario inexistant, un humour déplorable et un feu d’artifice d’effets spéciaux à l’allure de spots publicitaires. 

     James Bond devient l’ombre de lui-même et marche nonchalamment sur des toits d’immeubles dans l’attente de tuer et sauver ses James Bond girls. Cette arrogance contamine la mise en scène et laisse place à un Daniel Craig narcissique et protecteur. Il en oublie son ennemi, qui par circonstance se trouve être son demi-frère présumé mort venu se venger. L’acteur tantôt capturé et ligoté, tantôt tueur froid laisse sa mission se transformer en une balade amoureuse au bras d’une Léa Seydoux peu convaincante. 

     Avec "Spectre", on assiste au retour de l’humour très British, ironie pince-sans-rire. Cette démarche plombe le film et amène une vulgarisation de certaines scènes. Elle ternit également les gadgets « so high tech», pensés pour distraire James Bond dans sa course effrénée contre son passé. L’Aston Martin, le costume Tom Ford et la montre Omega sont l’égérie d’un agent secret devenu terne et bancal. Dans Spectre, aucun enjeu. C’est le retour au bon vieux scénario d’espionnage, sur les ruines d’un MI6 manipulé. La fin est à la hauteur du film : décevante et ennuyeuse.

 

CLASSEMENT DES MEILLEURS JAMES BOND : 

(C)JamesBond007.net

 

 

Au service secret de sa majesté (1969) :

L'agent secret James Bond est appelé à la rescousse pour mettre un terme aux malversations de Blofeld. Ce dernier tente de mettre au point un virus qui mettrait un terme à toute vie végétale sur la planète. 


(C)JamesBond007.net 

 

 

Goldfinger (1964) : 

L'agent secret 007 est chargé d'enquêter sur les revenus de A. Goldfinger. La banque d'Angleterre a découvert qu'il entreposait d'énormes quantités d'or. Quelques verres, poursuites et autres aventures galantes plus loin, James Bond découvre en réalité les préparatifs du "crime du siècle" dont les retombées pourraient amener le chaos... 


(C)JamesBond007.net

  

 

Casino royale (2006) : 

L’agent secret James Bond affronte le tout-puissant banquier privé du terrorisme international, « Le Chiffre » . Pour achever de le ruiner et démanteler le plus grand réseau criminel qui soit, Bond doit le battre lors d'une partie de poker à haut risque au Casino Royal. Mais rien ne va se passer comme prévu…

(C)JamesBond007.net 

 

 

Opération tonnerre (1965) : 

Un avion de l'OTAN  transportant deux bombes atomiques est détourné par l’organisation criminelle Spectre. L'agent secret 007 est envoyé aux Bahamas à la recherche de Domino, la soeur du commandant Derval, qui pilotait le Vulcan. Celui-ci a en fait été tué et remplacé par un sosie.

 

Anaïs MAUPIN